– Notre potager 2013

Partager via Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone

Présentation

Lorsque l’on a la chance d’avoir un jardin, et mieux encore, d’en consacrer une partie au potager, les bienfaits que nous pouvons en retirer sont beaucoup plus larges qu’il n’y paraît. On retient en premier lieu l’avantage de pouvoir consommer des légumes ou fruits de qualité bio, savoureux et en saison. Mais ce n’est là qu’un des nombreux bénéfices que je voudrais tenter de lister, au risque d’en oublier.
Avec l’envolée des prix des fruits et légumes, ceux qui disposent d’un bout de jardin sont tentés de l’agrémenter d’un potager. D’autant qu’avec quelques efforts et un peu de patience, on retrouve le goût des fruits et légumes

 .
IMGP3540

Notre potager près de la maison

.

 

IMGP3415

Notre deuxième potager dans le verger.                                Cliquer sur le lien:
http://mapassionduverger.fr/divers/planter-mes-pommes-de-terre/

.

.

Avantages d’un potager

Avec l’envolée des prix des fruits et légumes, ceux qui disposent d’un bout de jardin sont tentés de l’agrémenter d’un potager. D’autant qu’avec quelques efforts et un peu de patience, on retrouve le goût des fruits et légumes. On peut aussi parler d’économies réalisées. Les légumes sont de plus en plus chers. Durant l’été et l’automne nous pouvons vivre en autarcie complète, avec nos fruits et légumes.

.

IMGP3390.

.

Mon sol argileux, lourd

  • Aspect : compact, collant lorsqu’il est humide, très dur et fendillé lorsqu’il est sec.
  • Avantages : retenant bien l’humidité et les minéraux. Ce type de sol peut être  productif s’il est correctement enrichi en éléments nutritifs.
  • Inconvénients : il est difficile à travailler et s’engorge vite lors de fortes pluies. Compact, il empêche une bonne circulation de l’eau et de l’air,  un enracinement profond. Ce type de sol se réchauffe lentement au printemps, occasionnant un retard de la végétation.

.

IMGP2704

Aspect

.

.

Mon astuce au printemps

Pour éviter que le jardin ne s’engorge avec les pluies du printemps, je le ferme avec une bâche noire. Cette année,  je l’avais fait début avril, après les deux semaines, sans pluie fin mars. Ainsi, j’ai évité les pluies de la deuxième semaine du mois d’avril et cela m’a permis de semer dès le 23 avril. Sans cette bâche, je n’aurai rien pu faire avant le mois de juillet, car mon sol reste longtemps collant lorsqu’il est humide et impossible à travailler avant 4 semaines sans pluie.

Mais cette technique de bâche noire que j’utilise depuis quelques années, donne d’autres avantages:

  • Réchauffement plus rapide au printemps du sol, qui va accélérer la germination.
  • Empêche la repousse des mauvaises herbes.

.

IMGP2681

Fermé 02.04.2013

IMGP2680

IMGP2673

IMGP2672

.

.

Préparation du potager

Ainsi je peux semer dès les beaux jours sans aucune contrainte avec le temps, comme avant. Il suffit d’enlever la bâche et c’est bon pour le fraisage.

IMGP2698

.

.

Fraisage du potager

Je ne fais jamais de labour ou un bêchage chez moi, il suffit d’attendre le beau temps et de passer avec la fraise.

.

IMGP2699

Fraisage le 22.04.2013

IMGP2701

Premier passage

IMGP2702

Deuxième passage

IMGP2703

Et c’est bon.

.

.

Une bonne préparation

Pour planter, il faut un sol bien ameubli, sans grosses mottes et bien ressuyé. La terre doit être suffisamment réchauffée, au moins 10 °C, pour permettre une bonne implantation de la culture.

Dès que les fortes gelées ne sont plus à craindre, on peut commencer la plantation. Comme chaque année je sème le tout en une fois et pour l’instant, cela n’a gelé qu’une seule fois. Cela permet de faire deux ou trois cultures différentes au même emplacement par année.

.

IMGP2711

Semer le 23.04.2013

IMGP2712

Et voilà.

IMGP2974 - Copie

Voir toute l’eau dans le champ derrière le jardin, le 23.04.2013

.

.

Mois de mai

Mais avec des températures moyennes des maximales journalières de 15.78°C, un cumul de précipitations de 189.6 mm et 28 jours avec précipitations, ce n’est pas un temps idéal. Les plantes n’avancent pas et heureusement que je plante toujours en buttes.

IMGP3151

IMGP3112

IMGP3113.

.

Plantation des pieds de tomates

Facile à cultiver, décorative, variée et tellement savoureuse quand on la cueille à même le pied : la tomate est incontournable au potager.

La tomate est une plante de climats chauds : il est inutile de l’installer à l’extérieur trop tôt en saison. L’exposer à des températures inférieures à 5°C provoquerait des retards de croissance.

Au mois de mai, une fois que les dernières gelées ne sont plus à craindre, vous pouvez les planter.

.

IMG_0007

La base de la tige peut être enterrée sur vingt centimètres : cela favorise la formation d’un  système racinaire plus important.

.

IMG_0008

Pensez dès la plantation à tuteurer les pieds de tomates.  On peut également rajouter des orties au fond du trou, comme engrais naturel.

.

IMG_0003

Bien attacher la plante à son tuteur est important, sans lui la tige risque de se casser en cas de vent fort ou de pluies violentes.

.

IMG_0009

Ne serrez toutefois pas le lien autour de la tige qui va continuer à grossir. J’utilise cette gaine  très souple qui est idéale pour attacher les plants sans les blesser. (Diamètre 3 mm)

 

.

Où acheter:

http://www.triangle-outillage.fr/liens-etiquettes/483-pelote-gaine-pvc-creuse.htmlmain-animee

.

IMGP2571.

.

.

Mois de juin

Un peu mieux, mais pas un temps de saison.

IMGP3142

01.06.2013

IMGP3215

IMGP3216

IMGP3217

IMGP3246

Première récolte de salade le 15.06.2013

IMGP3247

IMGP3335

23.06.2013

IMGP3334

.

.

Mois de Juillet

.

IMGP3355

Voilà, suite des récoltes.

IMGP3387

Après la récolte des choux raves, je repique des choux rouges.

IMGP3356

IMGP3388

06.07.2013

IMGP3389

 

IMGP3390

IMGP3391

IMGP3392

 

IMGP3393

IMGP3395

15.07.2013

IMGP3454

IMGP3455

IMGP3599

26.07.2013

 IMGP3597

 IMGP3540

 .

.

Mois d’août

.

IMGP3541

05.08.2013

IMGP3600

Deuxième semis de haricots.

IMGP3692

01.08.2013

IMGP3560

Première récolte de tomates

IMGP3693

IMGP3770

arrachage des oignons le 15.08.2013

IMGP3769

IMGP3771

Très belle récolte cette année.

IMGP3772

IMGP3786

Il faut rentrer les oignons avant la pluie de demain et préparer la conservation le 20.08.2013.

IMGP3793

Je coupe les feuilles.

IMGP3795

Je coupe les racines

IMGP3796

J’enlève une ou deux peaux suivant l’oignon et suivant l’humidité des dernières semaines.

IMGP3789

Oignon avec trois peaux, peut commencer à pourrir en-dessous

IMGP3790

J’enlève la première.

IMGP3792

Et la deuxième, si la dernière peau et bien formée.

IMGP3788

Et voilà, il suffit de laisser quelques semaines dans un endroit bien ventilé.

IMGP3798

La récolte 2013

.

IMGP3942

Dès qu’il fait chaud, des courgettes à gogo avec 3 pieds.

.

IMGP3941.

.

Ma plantation de pomme de terre, avec du fumier de cheval

http://mapassionduverger.fr/divers/planter-mes-pommes-de-terre/Cliquer ici

.

IMGP3155

Résultat du fumier de cheval, ça pousse mieux que les pommes de terre.

.

IMGP3154

Après un mois de mai pluvieux et froid, les pommes de terre avaient du mal à sortir.

.

.

Utilisation d’un cultivateur  à pousser ou houe maraîchère

La houe maraîchère aussi appelée vélo sarcleur, pousse-pousse, binette à roue ou encore cultivateur à pousser est un outil à main léger permettant de de désherber plus rapidement entre les rangs et avec beaucoup moins d’efforts.
Utilisée depuis très longtemps en maraîchage biologique, la houe maraîchère est encore aujourd’hui un accessoire indispensable pour l’entretien des cultures. Le principe est très simple : une roue à l’avant pour porter le poids de l’outil, un guidon pour permettre à l’utilisateur de travailler en gardant le dos droit et un système de fixation pour différents outils, facilement interchangeables : sarcloir oscillant, sarcloir patte – d’oie, griffe, buttoir, rayonneur, etc.
Ce modèle présenté dans ce tutoriel offre la possibilité de monter une deuxième roue pour pouvoir sarcler deux inter-rangs en un seul passage.
Également, en option, un deuxième guidon peut être déployé à l’avant pour permettre à deux personnes en même temps de tracter/propulser la houe maraîchère en particulier lors de l’utilisation du buttoir.

Il est important de travailler les épaules basses pour protéger son dos et pousser à la hauteur du ventre.

Désherber entre les rangs dès que les semis commencent à sortir ce qui permet aux plans de prendre l’avantage sur les adventices et de faciliter le désherbage sur le rang entre les plants.

-Pour le désherbage bio, dans le gravier : régler la lame du sarcloir le plus à l’horizontal possible pour ne pas ramener la terre à la surface.

.main-animee

A voir sur cette page :

– Le désherbage et le binage manuel

.

1

.

2

.

3

.

4

.

.

.

Partager via Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone
7 Comments

7 thoughts on “– Notre potager 2013

  1. Un bien beau voyage et dans le temps et dans le potager. Un bonheur que cette ballade pour moi qui adore les potagers. Nous avons un peu le même type de terre et je retiens plusieurs astuces qui me conviennent très bien et en particulier de couvrir la terre au printemps. BRAVO pour ce magnifique potager. Je vais continuer ma promenade dans le verger. MERCI et à bientôt

  2. Magnifique !!! toutes mes félicitations, mon mari est occupé à réaliser une tour à fraises suivant vos conseils, merci à vous de partager votre savoir faire.
    Cordialement et à bientôt

    • Bonjour Paty,

      J’ai acheté des portes de cabine téléphonique chez le ferrailleur, pour faire cette cette serre en triangle, que j’utilise au printemps. Facile et rapide à monter et elle est très pratique, car on peut l’ouvrir d’un côté pour l’arrosage.

      Cordialement

      Serge

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *