– Lutte contre les guêpes et frelons

Partager via Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone

Présentation

 Sur cette page vous pouvez découvrir ma lutte très efficace contre les guêpes et les frelons, qui a fait ses preuves depuis deux ans maintenant.

C’est en 2011, qu’on a eu une grande invasion de guêpes et frelons, à tel point qu’on ne pouvait plus manger sur la terrasse sans être attaqué.  Mais aussi sur les fruits, comme vous pouvez le voir sur les photos.  Les Guêpes et les frelons attaquent les fruits mûrs, les creusent, pour leur alimentation sucrée, dilacère les écorces tendres de jeunes arbres pour se procurer du matériau de construction et de la sève sucrée. En été et en automne les guêpes s’introduisent dans les maisons à la recherche d’aliments sucrés pour leur propre nourriture et de viande pour nourrir leurs larves.

.

attaque de guepes sur peches plattes-regrevudnoissapamegres

Attaque de guêpes sur mes pêches plates.

.

wespen auf birnen attaque de guepes sur poire

Des guêpes sur une poire

.

La mise en place de pièges à guêpes, pour protéger mes fruits

La mise en place de pièges à guêpes, pour attraper les reines de guêpes du verger

.

Wespen guêpes sur raisin

Guêpes sur le raisin.

.

hornisse-essen-apfel Frelon sur pomme

Frelon sur pomme

.

.

Description

C’est la Guêpe la plus commune. Elle est active prédatrice d’autres insectes, notamment de Diptères (mouches, moustiques) et de chenilles. En été, elle se nourrit aussi du nectar des fleurs et de la pulpe de fruit mûr.

 .

comment-detruire-un-nid-de-guepe

 

 

– Le guêpier peut être installé soit au-dessus du sol, soit en dessous, mais toujours dans des lieux sombres (trous dans les murs, pierres creuses, ancien terrier). Il communique avec l’extérieur par un orifice de 2 à 3 cm de diamètre.

Exif_JPEG_PICTURE

.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

 

– Le carton utilisé pour confectionner les alvéoles et les parois du nid est fabriqué à partir de morceaux de bois tendre et d’écorce mâchés et pétris avec de la salive. Il est de couleur grise.

.

nid-guepes-1.

Le nid peut atteindre un diamètre de 60 cm et renfermer plus de 10 000 individus.

.

nid-frelon

 .

.

Cycle de vie

– Ce sont les nouvelles femelles fécondées ou « reines » qui passent l’hiver, à l’abri. Elles commencent à sortir vers la mi-mars. Les ouvrières apparaissent plus tard, pendant l’été et, si le climat n’est pas trop rigoureux, elles continuent à voler jusqu’à la mi-novembre.
– La reine bâtit les premières cellules du nid, puis pond un œuf dans chaque alvéole. Elle nourrit elle-même les 1ères larves. Par la suite, ce sont les ouvrières qui poursuivront le travail de construction du nid, soigneront et nourriront le couvain
– Les mâles et les femelles de la nouvelle génération sont formés en été ; après accouplement, les femelles fécondées hivernent tandis que les mâles et les ouvrières meurent dès que l’hiver arrive.

..

.

Le Frelon

frelon.

..

Mode de vie

Ses colonies annuelles ne survivent pas aux premiers froids, à l’exception des jeunes reines fécondées.

Au printemps, celles-ci créent dans les arbres morts, murs de pierre sèche, greniers ou cheminées, voire dans les vieilles bottes de paille, un tas de compost ou de vieux chiffons, dans les charpentes ou soupentes, un nid en papier mâché (fibres végétales mâchées) abritant les premières alvéoles où elles pondent les premiers œufs.

Après éclosion des larves, les reines qui ont survécu jusque-là les nourrissent elles-mêmes jusqu’à la mue. 5 à 7 semaines après la première ponte, ces premières ouvrières matures déchargeront alors la reine de la plupart des travaux. En automne, la colonie atteint son apogée, de jeunes reines et des faux-bourdons naissent, prélude du cycle suivant. Les nids sont souvent composés de 5 à 10 (voire 12) rangées de plateaux superposés constitués d’alvéoles toujours orientés vers le bas, mais la configuration générale du nid peut fortement varier selon l’endroit où il est construit. La couleur et les motifs du papier varient selon la fibre végétale collectée par les ouvrières.

..

 nid de frelon au grenier sous les tuiles, dans la grange, au garage

 ...

.

Nid de frelons

Un nid comprend en moyenne 5 000 alvéoles. Le nid, fin août, peut dépasser une capacité de 25 litres et la longueur ultime de son grand axe (en région méridionale, juste avant les premiers froids) peut atteindre un mètre. Les plus grands nids se rencontrent dans les charpentes et les arbres creux car ces emplacements offrent le plus de surface de fixation. Plus la bonne saison est longue (cas de la région méditerranéenne), plus les colonies seront développées et plus les nids seront volumineux en fin de saison. Les jeunes mâles et femelles qui apparaîtront en juin ou juillet ne participent pas à la construction du nid. Lors des premiers froids automnaux, les mâles et femelles et la reine de la saison meurent, ainsi que les ouvrières. Ce sont les jeunes femelles récemment fécondées qui passeront l’hiver pour constituer de nouvelles colonies.

..

..

..

Dangerosité

 Les variations de couleurs, en stries, sur le papier du nid correspondent aux différentes fibres collectées par les ouvrières sur des plantes différentes, ou des parties différentes de l’écorce

La piqûre de cet insecte, comme celles des autres vespidés est très douloureuse à cause du diamètre du dard et de la composition du venin, mais sa toxicité est en moyenne 10 fois inférieure à celle du venin d’abeille. Ainsi, contrairement à une légende tenace qui prétend que trois piqûres seraient mortelles pour l’homme et douze suffisent à tuer un cheval, le nombre de piqûres nécessaires pour tuer un être humain adulte se situe entre cent et cent cinquante

.

Hornissen, piqure de frelon

 ..

..

Les dégâts dans le verger

C’est donc en 2011, qu’on a eu cette grande invasion de guêpes et frelons. Voici encore quelques photos de dégâts sur les fruits.  Les guêpes récoltent jusqu’à 500 m de leur nid. C’est une guêpe agressive, dont les piqûres peuvent être dangereuses pour l’homme et pour les animaux domestiques.

.

Dégâts de guêpes sur pêches plates dans mon verger

Dégâts sur pêches plates

.

Dégât de guêpes sur mirabelle.

Dégât de guêpes sur mirabelle.

.

degat sur poire avec les guêpes-regrevudnoissapamegres

Dégât sur poire avec les guêpes

 

guepes sur poire.

IMG_3666-Hornisse

.

.

Lutte contre les guêpes et frelons

J’ai commencé la lutte contre les guêpes et les frelons avec tous les moyens possibles pour sauver ma récolte de fruits. J’ai commencé à accrocher une vingtaine de pièges, fabriqués avec des bouteilles en PVC et une dizaine de pièges posés sur le sol. Pour les attirer, il faut leur proposer quelque chose de mieux que les fruits.  J’ai fait des essais avec beaucoup de choses, qui marchent plus ou moins bien.  Dans les bouteilles, c’est le jus de pomme avec un peu de bière qui marche le mieux.  Dans les pièges au sol, c’est du vieux miel ou de la vieille confiture de fraise, qu’elles aiment bien.

.

-regrevudnoissapamegres-piege à guepes - piège à guepes efficace -construire et fabriquer piege a guepes et frelon.

WP_000623.

intallation de pièges à guepes dans le vignoble, pres du raisin-regrevudnoissapamegres

Dans la vigne.

 .

.

 Résultat en 2011

En tout, j’ai attrapé un seau de vingt litres rempli de guêpes et frelons durant la récolte.  Mais c’était un combat tous les jours, car il y en avait de plus en plus et très agressives.  J’ai pris une dizaine de piqûres, mais j’ai pu sauver une partie de ma récolte.

 

 vider piege a guepes

 .

pieges a guepes avec confiture.

 .

.

Fabrication d’un piège à suspendre

Comme tout le monde, j’ai d’abord testé les bouteilles coupées en deux parties, pour faire un entonnoir. Mais après une pluie, le piège est rempli avec de l’eau.  J’ai donc mis un couvercle au-dessus de chaque piège, pour y remédier.

J’ai donc développé ces nouveaux pièges très efficaces, plus simples à faire, gratuits et faciles à recycler après l’utilisation.

.

.

fabrication du piege a guepes

Couper une ou deux petites trappes de 8 mm et ouvrir vers le haut pour éviter que la pluie rentre.

.

Remplir pieges a guepes avec 20 cl de jus de pomme et 10 cl de bière

Remplir avec 20 cl de jus de pomme et 10 cl de bière.  (Donc 2 volumes de jus, pour 1 volume de bière)  Avec un petit pinceau, mettre un peu de confiture ou du miel à la trappe, pour les attirer.  Attacher les pièges directement, dans les arbres attaqués..

protection du raisin contre les guepes et frelon

Protection du raisin contre les guêpes et frelon

 

.

.

Fabrication d’un piège à guêpe à poser

.

 

Au lieu de remplir le piège à guêpes avec du jus, on met de la vielle confiture et avec un pinceau, on enduit l'intérieur de la bouteille.

Au lieu de remplir avec du jus, on met de la vielle confiture et avec un pinceau, on enduit l’intérieur de la bouteille.

.

IMGP2017

Dès qu’elles sont à l’intérieur de la bouteille, elles restent collées à la confiture et n’arrivent plus à s’envoler. Il suffit de secouer la bouteille et de les sortir pour les écraser.

.

 ..

.

Lutte préventive contre les nids de guêpes et frelons.

J’ai appris par M. Behr de Bettviller, que la lutte doit être préventive.  Il m’a dit qu’il faut sortir des pièges au printemps, pour attraper les reines et ainsi éliminer tout le nid avant sa mise en place. Je me suis donc renseigné sur internet et effectivement on trouve des pièges pour reines de guêpes. Aussitôt vu, aussitôt commandé comme toujours.

.

.

Piège à guêpes et frelons, le WHY TRAP

Le seul piège polyvalent pouvant attraper jusqu’à 20 espèces différent de guêpes et frelons confondus. Il s’installe en extérieur et capte les reines fondatrices au printemps, les ouvrières durant le reste de la période d’activité. Il présente deux chambres de capture disposant chacune une entrée séparée, chacune équipée d’un attractif spécifique, l’un solide et l’autre liquide, ce qui augmente son efficacité.

  • 3 attractifs différents pour piéger 20 espèces de guêpes.
  • 2 chambres de capture séparées

Dans la chambre supérieure, les guêpes se noient dans le mélange d’eau et de l’attractif fourni.

Dans la partie basse, la chambre étant sèche, les insectes piégés se déshydratent. Les insectes sont attirés par un attractif et meurent naturellement dans le piège.

Le piège se place à l’extérieur des habitations, aux endroits où les guêpes et frelons posent des problèmes.

Les attractifs ont une efficacité d’une quinzaine de jours, ils doivent être remplacés régulièrement.

 

Produit Leader        Nouveau

 

 

 

En plus de ce piège, j’ai mis une dizaine de mes bouteilles avec du jus de pomme et de la bière.

.

.

Le résultat après 2 mois.

Il n’y avait pas une seule guêpe dans ce beau piège miracle. Il n’a pas marché pour nos guêpes et heureusement j’ai pu le renvoyer.  Par contre dans mes bouteilles, j’ai attrapé 25 reines de guêpes et frelons. Et à la récolte, même avec moins de fruits, pas de problème avec les guêpes ou avec les frelons. Dès les beaux jours,  je vais sortir à nouveau mes bouteilles, pour voir.

.

.

IMGP3023-regrevudnoissapamegres

24.04.2012

.

la pose de pieges pour reine de guepes et frelon au mois printemps dans le verger.

24.04.2012

 .

.

Préparation des pièges à guêpes en 2013

 .

 

Preparation des pièges a guepes avec attractif maison

Environ 20 cl de jus de pomme et 10 cl de bière. (Donc 2 volumes de jus, pour 1 volume de bière)

 .

De la confiture de fraise dans les petites trappes et une ficelle pour l’accrochage.

.

acrochage des pièges a guepes au printemps dans les arbres fruitiers

Accrochage directement dans les arbres le 08.05.2013.

.

-regrevudnoissapamegres-accrochage des pieges a guepes -fabriquer piège à guêpes-frelon-dans la haie fruitiere au mois de mars ou avril-regrevudnoissapamegres

Et sur le fil du palissage des pommiers  MM106.

.

 .

 Résultat 2013

Encore une quinzaine de reines dans mes pièges cette année.

.

des reines de guepes attrapées au printemps dans une piege avec bouteille plastique pvc.

Voici les premières reines de guêpes, malgré le mauvais temps de ce printemps.

.

.

Pas de risque pour les abeilles

Il n’y a pas de risque pour les abeilles, bourdons, coccinelles,…., même en pleine floraison.  Je n’ai jamais trouvé une seule abeille, dans mes pièges.

.

pas de risque pour les abeille avec ce piège a guepes, car elle sont occupees par la floraison des arbres fruitiers.

pas de risque pour les abeille avec ce piège a guepes, car elle sont occupees par la floraison des arbres fruitiers

.

.

 Conclusion de la lutte préventives, après 3 ans :

Afin d’éviter que les guêpes ne deviennent un problème, faites le tour de votre terrain et de votre maison au début de l’été à la recherche de guêpes ou de nids en construction. Il est plus facile d’empêcher une reine de construire son nid trop près de la maison en début d’été que d’avoir à se débarrasser d’un gros nid plus tard dans la saison.

Si,  je vois une reine au printemps, qui veut rentrer dans un volet, dans un trou, ou dans le toit, je vais à la chasse, pour les claquer tous simplement, avec une tapette ou une bombe, dès que j’en aperçoit.  On peut en éliminer une partie avec les pièges au printemps, mais jamais toutes, car il en a dans tout le voisinage. A moins de faire un lutte collectives, mais ce n’est jamais possible.

J’ai déjà testé différents modèles de pièges, qui sont vendus dans les centres de jardinage, sur internet et les grands magasins, mais pas efficaces au printemps. Je suis en train de tester plusieurs nouvelles recettes d’attractif, pour attirer d’avantage de reines et augmenter les prises au niveau des pièges.

Étant donné que les guêpes recherchent également des aliments riches en protéines, l’ajout d’un appât de nourriture sur un piège peu accroître, son efficacité. On peut utiliser des aliments protéinés, comme de la nourriture pour chiens plutôt que des aliments sucrés, selon quelques sources, à vous de tester.

La nouvelle reine fécondée passera l’hiver dans un endroit protégé et sortira lors de chaudes journées (fin avril au début mai), se choisira un site idéal pour commencer à construire son nid. La reine se nourrira de ses premières larves pour environ 18 à 20 jours, et ne s’occupe que de trouver des matériaux pour la construction. Donc ce n’est pas toujours facile, à attraper les reines, avec les pièges, au début du cycle. Il faut en mettre beaucoup, pour des fois, que quelques reines, suivant les années.

N’imaginez surtout pas, que si vous poser un piège au printemps, que c’est la garantie d’être tranquille, mais si on ne fait rien, c’est pire. Il faut utiliser tous les moyens possibles, pour en attraper avec les pièges, avec une tapette, ou une bombe,, afin d’en éliminer le plus possible.

.

.

Mise en place des pièges en été

En été, il faut remettre des pièges dès qu’on aperçoit la première guêpe. Car si on peut attraper les premières travailleuses, on va freiner le développement du nid.  Et en plus, elles ne s’attaquent plus aux fruits.

.

bonne période pour protection des poire avec piège a guepes

Mise en place le 01.08.2013

.

mise en place des pièges a guepes pour la protection des pommes en automne.

Le 30.08.2013

.

la bonne periode pour la mise en place des pièges a guepes, pour la protection de mirabelles

Le 30.08.2013

.

IMGP4137.mise en place des pièges- pour la protection du raisin en automne contre guêpes- -regrevudnoissapamegres - comment faire un pièges à guêpes et frelons- bouteille plastique pour piège à guêpes

.

-regrevudnoissapamegres-piege a guepes - efficacite du piège a guepes et frelon et attractif maison dans le verger et jardin

Il faut vider de temps en temps, si non les guêpes ne touchent plus le liquide attractif, et peuvent repartir.

.

attractif pour piège a guêpe et frelon très efficace- réaliser pièges à guêpes maison- piège à guêpes et frelon pas cher-

.

.

Ancienne version de piège à guêpes

S’il ne pleut pas beaucoup, comme en 2015, on peut également utiliser des bouteilles coupées, à accrocher et à poser.

.

perçage du bouchon pour fabriquer pieges à guepes et frelon

Percer un trou dans le bouchon, de 7 mm à 10 mm.

.

couper le haut de la bouteille plastique - pour fabriquer pieges à guepes et frelon

Couper le haut de la bouteille.

.

Le diamètre du haut de la bouteille, doit être plus gros que la partie basse

Le diamètre du haut, doit être plus gros que la partie basse.

.

IMG_1220

Il suffit de l’emboîter ensemble.

.

IMG_1237

Environ 20 cl de jus de pomme et 10 cl de bière. (donc 2 volumes de jus, pour 1 volume de bière)

.

version de piège a guepes et frelon a poser au sol par temps sec, si non il va se remplir avec de l'eau de pluie

Si vous n’avez pas de perceuse, à la main, il suffit d’enlever le bouchon et de mettre un peu plus de liquide.

.

.

Nouveau piège à guêpes et frelon 2015

Comme il y avait beaucoup de fruits en 2014, on pouvait s’attendre à une augmentation des populations de guêpes et de frelons. Au printemps, dans mes 15 pièges, j’ai attrapé une vingtaine de reines de frelons et une quarantaine de reines de guêpes en tout. Cet automne, j’ai vu et piégé qu’une dizaine de frelons, mais des milliers de guêpes. C’est pour cela, que j’ai amélioré la conception de mes pièges à poser ou à accrocher. J’ai également élaboré et fait des essais avec des nouveaux attractifs très efficace pour piéger les guêpes et les frelons.

 

.

avec des fruits très sucrées en 2015, les guêpes et frelon sont a l'action sur les fruits

Attaque de guêpes sur mes poires Williams.

.

Comme avant, on coupe une ou deux petites trappes de 10 x 10 mm et ouvrir vers le haut pour éviter que la pluie rentre.

Comme avant, on coupe une ou deux petites trappes de 10 x 10 mm et ouvrir vers le haut pour éviter que la pluie rentre.

.

Avec des ciseaux, on coupe 5 ou 6 lamelles d'environ 2 mm, sur les trapes du pièges a guepe et frelon

Avec des ciseaux, on coupe 5 ou 6 lamelles d’environ 2 mm, comme sur la photo.

.

Ensuite, il faut plier une languette sur deux vers l'extérieur à 45° sur l'entrée du piège a guepes et frelon

Ensuite, il faut plier une languette sur deux vers l’extérieur à 45°.

.

Les autres lamelles, sont pliées vers l'intérieur, juste le minimum d'ouverture pour permettre aux guêpes de rentrer dans le piège..

Les autres lamelles, sont pliées vers l’intérieur, juste le minimum d’ouverture pour permettre aux guêpes de rentrer.

.

Les autres lamelles, sont pliées vers l'intérieur, juste le minimum d'ouverture pour permettre aux guêpes de rentrer dans le piège.

Les autres lamelles, sont pliées vers l’intérieur, juste le minimum d’ouverture pour permettre aux guêpes de rentrer.

.

Cela va éviter que les guêpes peuvent ressortir, si le pièges commence à se remplir et qu’ils ne tombent plus dans le liquide.

Cela va éviter que les guêpes peuvent ressortir, si le pièges commence à se remplir et qu’ils ne tombent plus dans le liquide.

.

Voici le résultat, après 1 heures, avec le nouveau attractif, que je suis entrain de mettre au point, avec ce nouveau piège

Voici le résultat, après 1 heures, avec le nouveau attractif, que je suis entrain de mettre au point.

.

comment vider le piege a guepes- frelon et recuperer l'attractif.

On peut vider le piège et récupérer l’attractif pour une nouvelle utilisation, s’il y a trop de guêpes ou de frelon à l’intérieur de la bouteille.

.

vider piege a guepes et recuperer attractif et le remmettre place dans le verger

.

Plus de 500 guêpes attrapées dans mon verger, en une heures avec ce nouveau piège et attactif.

Plus de 500 guêpes, en une heures.

.

.

Voici le résultat en image

.

.

.

.

 

Destruction d’un nid de guêpes

J’avais également un nid dans un mur d’une chambre. Elles sont rentrées par le bloc du volet et ensuite entrées dans l’isolation du mur. Impossible d’y accéder avec une bombe ou d’enlever le nid. Pendant 15 jours, je me suis mis devant la fenêtre avec une tapette pour les claquer quand elles rentraient ou quand elles sortaient. Entre 50 à 85 guêpes par jour, impossible de les avoir toutes. Après quelques semaines il y en avait de nouveau autant.  Alors, j’ai fixé un petit flexible sur une bombe pour frelon et j’ai mis la dose dans le mur et fermé le trou avec de la colle. Pas évident, si on ne peut pas accéder au nid.

 

.

.

.

Destruction d’un nid de guêpes en hiver

En 2015, j’ai eu un nid de guêpes dans l’isolation de la dalle au grenier. Le problème était, que je ne pouvais pas y accéder par l’extérieur du toit, car il fallait casser un coin de la faîtière. Et par l’intérieur, il fallait ramper à plat vendre, jusqu’à l’emplacement de nid, car il était placé en bas à l’intersection de deux pentes. Il n’y a que 30 cm de place pour y accéder et cela est trop dangereux de l’enlever en été, sans avoir une protection adéquate : http://www.triangle-outillage.fr/recolte-transformation/3438-veste-d-apiculture-avec-armature-.html

J’ai donc décidé d’enlever le nid de guêpes en hiver, pour ne pas risquer de me faire piquer. Donc au mois de janvier 2016, avec des températures négatives, je suis allé voir ce nid.

.

le nid que j'ai découvert dans la laine de verre d'isolation dans le grenier

Voici le nid que j’ai découvert dans la laine de verre.

.

le nid de guepes trouver, dans la laine de verre d'isolation dans le grenier

Entre deux couches.

.

comment enlever les nid de guepes sans risques

Environ 20 cm de diamètre.

.

IMG_2729.

IMG_2719.

.

 

Partager via Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone
132 commentaires

132 réflexions au sujet de « – Lutte contre les guêpes et frelons »

  1. Merci pour toutes ces infos (et en particulier merci de préciser l’inutilité du magnifique piège, c’est le genre de bêtise que j’aurais commandé en croyant le baratin marketing du fabricant !).
    J’ai eu des nids de guêpes et même 1 nid de frelon dans les murs de mon ancien appart. Même stratégie de ces sales bestioles, porte d’entrée à l’intérieur du coffre des volets roulants, et installation dans l’isolant. J’ai toléré leur présence pourtant effrayante jusqu’à ce que chaque soir, dès une ampoule allumée, elles vrombissent dans toutes les pièces ! J’ai alors rempli les coffres des volets à grand renfort de mousse anti guêpes au pyrèthre. Une colonie a malgré tout réussi à s’en sortir en creusant une galerie à travers tout l’isolant jusqu’à atteindre le volet roulant d’une fenêtre voisine située quand même à 2 ou 3 m ! Là aussi coffre du volet rempli de mousse au pyrèthre !
    Bon maintenant c’est mieux, j’ai vendu l’appart et les guêpes et les frelons avec (sans prévenir l’acquéreur, mais j’ai bonne conscience, parce que c’est un grand mec costaud qui a acheté, moi j’étais seule avec mes 2 pitchounettes !). Et puis j’ai un jardin maintenant, avec déjà 8 beaux fruitiers plantés à la ste Catherine !
    Je vais essayer les bouteilles, parce qu’à mon emménagement cet automne, c’était déjà bien envahi de guêpes !
    Merci de toutes ces infos, et de toutes ces photos !

  2. Bonjour,
    Nous avons chez nous pas mal de guêpes, mais également des ruches.
    Ces pièges sont-ils dangereux pour les abeilles ?
    En avez-vous attrapé ?
    Merci,
    JJ.

    • Bonsoir Jean-Jacques,

      Il n’y a pas de risque avec les abeilles, comme en ce moment, en pleine floraison, pas de problème. Depuis tout le temps, que je pose des pièges à guêpes, pas une seule abeille.

      Cordialement

      Serge

    • Je piège des guêpes et des frelons avec ce système depuis des années; je n’ai jamais pris une seule abeille.
      Je mets du sirop de pêche (1er prix) et de la bière. Je dilue un peu avec de l’eau. Je prends également des carpocapses la nuit. Donc double bénéfice.

  3. Bonjour

    Merci pour cette page très ingénieuse.
    J’ai deux ou trois frelons par jour dans mon jardin, on ne trouve pas le nid, pensez vous qu’il soit tout près de mon habitation ou peut il être plus loin?

    Un frelon quand il n’est pas près de son nid est il agressif si on ne lui fait rien?

    Si il s’approche est ce forcément pour nous piquer et que faire si il s’approche?

    Merci bien

    Bonne dégustation de fruits, au passage ils sont magnifiques!

    • Bonsoir Anaïs,

      Les frelons sont beaucoup moins agressifs, que les guêpes. Si on les laisse en paix, en général pas de problème, sauf s’il y a des fruits. Si tu as que 2 à 3 frelons par jour, il suffit de mettre un piège dans un coin et tu seras tranquille.

      Cordialement

      Serge

  4. Merci pour cette page très intéressante. Des frelons sortent l’isolant de mon vieux hangar (brin de scie) à un rythme impressionnant. J’imagine qu’il emporte ce brin de scie pour construire un nid ailleurs. Par contre, si le nid est ailleurs, pourquoi y a-t-il toujours des frelons (1 à 8) qui semblent faire le guet et ce même la nuit? Je n’ai aucune idée comment atteindre le nid à l’intérieur de l’entre-toit s’il y en a un. J’imagine alors que le piège serait une solution. Le piège risque-t-il d’accroitre l’agressivité? Puisque je suis à décaper puis repeindre, suis-je mieux de faire tout le reste et terminer par cet endroit critique?
    Merci

    • Bonsoir Lucien

      Suivant ta description, je pense que le nid est chez toi, vu qu’il y a des frelons la nuit. Si c’est trop important, il vaut mieux prévenir les pompiers. Si c’est un petit nid, tu peux essayer avec quelques pièges, un peu de miel sur les entrées des pièges, car ils adorent. (Cela ne coute rien d’essayer et sans danger)
      Cordialement

      Serge

      Cordialement

      Serge

  5. Merci de nous expliquer comment fabriquer un piège pour exterminer ces guêpes. Je pensais justement faire appel à des professionnels pour tuer toutes les guêpes que nous avons dans notre jardin. Mais après avoir lu votre article, je pense essayer votre méthode. Mon fils s’est fait piqué à de nombreuses reprises et maintenant il préfère rester dans sa chambre toute la journée. Maria Perin

    • Bonsoir Maria,

      À ce stade, impossible de les exterminer, car les nids sont déjà assez importants maintenant. Le seul moyen de les exterminer, c’est de trouver et faire enlever les nids, par des professionnels ou faire un piégeage au printemps pour capturer les reines.

      Cordialement

      Serge

  6. bonjour,
    je viens de voir votre site, très bien fait avec de bonnes explications et d’excellentes photos. Je suis agriculteur biologique, de raisins de table. J’ai en particulier une parcelle de raisins (lival),d’une surface de 30 ares, avec d’autres variétés de raisins, mais c’est la seule variété particulièrement attaquée par les frelons. J’aimerais savoir, à qu’elle distance ou surface il faut mettre des bouteilles, pour cette parcelle de lival.
    ou combien de bouteille au mètre carré.
    cordialement geoffroy volant

    • Bonsoir Geoffroy,
      En général, je place un piège tous les 5 mètres, sur ma rangée de vignes et c’est bon. Si tu as beaucoup de frelons, tu peux en mettre tous les 3 mètres, alors ça suffira pour limiter les dégâts.
      Cordialement
      Serge

  7. Merci pour vos conseils, je fais aussi la chasse depuis 3 ans aux frelons avec bouteilles coupées et retournées, ça marche, mais les garces, quelquefois elles trouvent quand même la sortie donc je vide le soir,
    vos pièges bouteilles avec petites ouvertures m’intéresse, je m’empresse d’essayer,
    bien à vous

    • Bonsoir Catherine,
      J’ai surtout développé ce piège à cause de la pluie, car avant, avec les bouteilles coupées et retournées, il suffisait d’une pluie et les pièges se replissaient avec de l’eau. (Même en ajoutant un petit toit)
      Bonne chasse
      Cordialement
      Serge

  8. Bonjour,

    Je viens de voir votre site et je pense que vos piégés vont m’aide a venir a bout de ces guêpes. En effet la semaine dernière j’ai tué plusieurs guêpes avec de insecticide j’en n’est tué pas mal et depuis qu’elle que jours elle tourne autour de notre toit. Je sais pas quoi faire. En plus elles viennent nous embêté quand on est dehors. Je ne veut plus que ma fille de 2 ans aille dehors peur qu’elle ce fasse piquer. Vous me conseille quoi? Part contre je sais pas si il y a un nid.

    Cordialement
    Caroline

    • Bonsoir Caroline,
      Si les guêpes tournent autour de votre toit, font des va-et-vient, c’est qu’il doit y avoir un nid dans votre toit. Alors le mieux c’est de le faire enlever, pour être tranquille.
      Cordialement

      Serge

  9. Bonsoir serge,

    Je vous remercie de votre réponse. J’ai pas vu votre message avant problème d’internet. En faite le nid était sous mon vieux barbecue. Mon copain a failli mettre la main dessus mais heureusement il la vu a temps. Il a mis de insecticide sur le nid et toutes les guêpes. Je ne suis plus embêté pour l’instant. Merci pour votre conseil.

    Cordialement
    Caroline

  10. Pourquoi des trous de 8 mm? est-ce suffisant pour des frelons? Et les guêpes
    ne peuvent-elles ressortir? Au printemps 2015, en alsace, comment savoir quand placer ces pièges? Merci pour tous vos bons conseils.

    • Bonsoir Christian,
      Ce n’est pas à 1 mm ou 2 mm près, mais plus c’est petit, moins ils vont trouver la sortie. Il faut surveiller, dès que l’on voit la première guêpe, qui cherche un emplacement pour faire un nid, c’est le bon moment.
      Serge

  11. Bonjours SERGE , ma question est celle ci, pour un hôtel à abeilles quel est la bonne orientation .
    Merci pour la réponse.
    De Belgique
    YVES

  12. J’ai utilisé avec succès le piège en 2014. Un autre bonne surprise j’ai attrapé une grosse quantité de petits papillons et, vu le peu de pommes infectées à la récolte, je me demande si ce ne serait pas aussi efficace pour le carpocarpse.
    Cette année, j’observerai les papillons de plus près et j’espère pouvoir les identifier.

  13. Bonjour à vous
    Merci pour vos astuces, seulement j’ai un petit soucis, les guepes rentrent dans les pieges mais…. Arrivent a ressortir !!! Comment faire ?
    Merci a vous.

    • Bonsoir,

      Est-ce que votre trou à la dimension de 8 mm x 8 mm, car en général, elles n’arrivent plus à sortir. Le seule moyen, c’est de secouer la bouteille quand elle est à l’intérieur.

      Cordialement

      Serge

  14. Formidable, j’ai déja piègé une bonne vingtaine de reines, surtout de frelons, et je me demandais s’ il fallait renouveler le « nectar » et , si oui, au bout de combien de temps ?

  15. bonjour,
    J’ai acquis une maison et un terrain en 2013 en ardeche , sur ce terrain il y a un jolie pommier, je mis rend environ tout les 15 jours et en aout dernier en 15 jours j’ai trouvé toutes mes pommes dévorées, j’ai tout de suite pensé aux oiseaux mais en y regardant de plus prés je me suis aperçu que c »etait d’énormes frelons qui festoyés sur mon pommier, alors en chercnat sur internet j’ai trouvé vos commentaires sur les pieges a frelons et je l’ai mis en pratique en 2014. Et bien je peux dire aux septiques que cela fonctionne et même bien, je vais chez dans ma maison la semaine prochaine et vais en profiter pour installer les pieges.
    Encore merci

  16. bonsoir
    j’ai epluché votre blog super bien car je suis avec des guepes depuis tjrs
    j’ai des pieges du commerce qui fonctionnent bien mais demain je fais vos pieges
    ET cette année des frelons :
    question 1 :combien peut parcourir en distance ces bestioles? j’ai regardé les arbres au environs sans avoir vu de nids?
    question 2 : comment faire pour que les quepes squattent plus mon toit? 1 nid presque chaque saison et les pieges sortis en mars a la fonte des neiges [ qui donnent a partir d’avril]; j’en ai 4 autour de la maison; peut etre plus?
    merci en tout cas

    • Bonjour Jean,

      C’est en fin d’été que l’approvisionnent en nourriture s’effectue à des distances du guêpier de plus en plus grandes, mais combien, je ne sais pas. Le seul moyen de les éviter dans le toit, c’est de mettre des pièges au printemps, ou de les éliminer dès la construction du nid, mais il y en a toujours qui reste.

      Les guêpes ont besoin de bois à proximité pour construire leurs nids, la future reine choisira toujours un emplacement à 10m ou 15m, maximum de cette ressource. Pour diminuer le risque d’avoir des nids, couvrez votre bois de chauffage de février à fin avril et traiter les vielles tables, niches, charpente, palissades, etc…

      Cordialement

      Serge

  17. bonjour,bravo a vous trés bon site et bourré de conseils
    je fonce acheté du jus de pomme et de la bierre
    si quelqu’un a un truc pour les milles pattes,n’hésitez pas
    Merci merci

  18. Bonjour,
    Merci beaucoup pour vos partages d’expérience et de personnalisation de construction de pièges, mis rudement à l’épreuve sur vos récoltes..!
    Nous habitons en bordure de forêt dans le Nord du 78 dans le Parc National du Vexin.
    Depuis que nous avons acheté notre maison, nous avions quelques guêpes, mais pas de frelon.
    Il y a exactement 1 an, mi-juin 2014, un voisin un peu éloigné a enfumé un énorme nid de frelons au lieu de les tuer ou de le faire éliminer par les pompiers.. Quelle bêtise..!
    J’ai pu assister au passage de l’impressionnant nuage de l’essaim.
    Il devait compter plus de 2000 individus (mais je crois être loin du compte), c’était vraiment immense..!
    Je l’ai entendu arriver à plus de 400 m de distance..! Avant même de le voir, j’ai entendu un énorme vrombissement..!
    Quelle trouille..!
    Et il se sauvait.. .. .. en direction de notre maison..!
    Mais, heureusement, il est passé au-dessus et a disparu en survolant le morceau de forêt qui la jouxte.
    Ils sont certainement allés s’installer quelque part, pas très loin, en un ou en plusieurs endroits, mais je n’ai pas trouvé de nids cet hiver (sûrement encore trop petits) dans la forêt alors que les arbres étaient nus, et là avec la végétation luxuriante que nous avons, ils seraient impossibles à trouver..
    L’an dernier, nous n’avons eu que quelques rares visites d’individus isolés, durant les mois chauds qui suivaient, mais rien de problématique.
    Je surveillais juste qu’ils ne semblent pas tourner autour de mon toit et de ceux de mes voisins visibles depuis mon jardin, et qu’ils ne soient pas en train de faire des allers-retours entre un toit et les arbres morts de la forêt pour construire leur nid.
    Par contre, depuis 2 bonnes semaines que les beaux jours se sont vraiment installés dans le coin, je suis agressée par des frelons plusieurs fois par jour dès que je sors..
    Autant de fois je sors, j’en vois entre 1 et 3, à longueur de journée.
    Ils me foncent dessus et me tournent autour de manière agressive, mais sans piquer (il faut dire que quand ils arrivent je m’accroupis, je me fais toute petite et je ne bouge plus..).
    Je me dis donc que je ne suis pas, non plus, tout près de leur nid, et que leur territoire de surveillance n’est pas à ce point étendu pour le moment..
    Je me trimbale quand même avec ma bombe anti-nid de frelons sur moi en permanence, en la secouant pour être prête à servir..
    Ce n’est pas une vie..!
    Cette semaine, j’ai essayé d’en vaporiser un qui me chargeait, ça lui a fait faire demi-tour mais ne l’a pas fait tomber du tout, il s’est juste éloigné et est revenu, je le suivais des yeux.
    Et il semblait en pleine forme, pourtant je ne l’ai pas raté..
    Je ne sais pas si ça les fait vraiment tomber plus tard, et je me dis qu’ils risquent d’être plus agressifs après avoir été attaqués par ma bombe..
    En tout cas, ils ne semblent pas s’être installés chez moi, mais un peu plus loin dans la forêt..
    Je n’ose plus ouvrir les fenêtres ni sortir dans le jardin tellement j’en vois passer..
    Ma voisine âgée qui n’est là qu’une fois par mois, a un immense cerisier qu’elle laisse complètement à l’abandon, et ils viennent sûrement s’y nourrir en passant par mon jardin.

    Pourriez-vous me dire, par rapport à leurs cycles de reproduction, est-il utile que je mette des pièges renouvelés toute l’année pour avoir une chance de les éliminer à la longue ou même de repérer l’emplacement de leur(s) nid(s) cet hiver afin de faire intervenir les pompiers (il y a un chemin très utilisé par les promeneurs et des chemins de randonnée qui passent par là, et ça deviendrait donc dangereux pour les usagers).
    Les reines qui survivent sortent-elles aux alentours du nid l’hiver, ou restent-elles tout le long à l’abri du froid ?
    Certains individus sortent-ils pour nourrir les larves ou continuer de construire le nid ?
    Dois-je mettre des pièges à l’automne et cet hiver dans le morceau de forêt à côté de chez moi qui appartient à un monsieur à qui je peux demander l’autorisation, si ça peut être efficace à votre avis, au moins pour repérer une zone dans laquelle le ou les nids pourraient se trouver..?
    En priorité, pour plus d’efficacité, j’imagine qu’il faudrait surtout que je demande à ma voisine de me laisser placer des pièges accrochés après son cerisier, ainsi qu’à terre autour..
    Je vois, de toute façon, que je suis déjà en retard pour cette saison, alors je vais de ce pas aller acheter et préparer des bouteilles pour réaliser vos ingénieux pièges, longuement testés et apparemment si efficaces..!
    Je vous remercie d’avance de l’aide que vous pourrez m’apporter pour tenter d’en éliminer un maximum, et pouvoir vivre à nouveau normalement, quitte à devoir le faire tous les ans (car vous dites qu’on ne peut pas tous les éliminer, même en détruisant un nid, et qu’il en reste toujours quelques-uns qui se relogent ailleurs).
    Je vous souhaite une très bonne saison et une bonne récolte cette année..!
    Nathalie.

    • Bonsoir Nathalie,

      Le frelon n’est pas spécialement agressif, même, s’ils sont sur des fruits, dès que je les approche, ils s’envolent. Il suffit de lui laisser une zone d’un rayon de 5 mètres à partir de l’entrée du nid pour pouvoir « cohabiter » sans problème. La présence d’humains ou de chevaux ne les dérange pas. Attention toutefois aux vibrations que l’on pourrait faire ressentir au nid : un choc sur la clôture entourant le tas de fumier a suffit à faire sortir un nombre assez impressionnant de frelons. Je pense qu’ils sont en train de faire un nid pas très long de chez-toi, c’est peut-être pour cela qu’ils sont agressifs. ( Ou parce que ton voisin les avait enfumé) Plus la peine de mettre des pièges pour attraper les reines, car pour l’instant, elles ne sortent plus. Le mieux, c’est juste de surveiller et de repérer le nid et de le faire enlever et tu seras tranquille. Si tu vas mettre des pièges en automne, tu vas attirer les guêpes en plus, car elle ne résiste pas au sucrée.

      Voici un autre témoignage :

      : Nous habitons une maison en bordure de forêt depuis 20 ans dans les Yvelines (France), et malgré nos efforts le grenier est investi maintenant chaque été (auparavant une année sur 2 ou 3) par une colonie de frelons d’une taille impressionnante. Nous confirmons absolument l’attirance systématique et très forte des frelons pour la lumière, en tous cas la nuit. Les pompiers locaux confirment cette prédilection des frelons pour les habitations en bordure de forêt et leur attirance pour la lumière. La peur des frelons vient vite, car en effet, nous avons été attaqués souvent, et avons un enfant. Or, depuis 2 ans, les pompiers ont l’obligation de ne plus intervenir que dans le cas de danger immédiat, autrement dit quand il est trop tard, et il est extrêmement coûteux de faire appel à une société

      Certains disent officiellement, que « le frelon asiatique n’est pas plus dangereux que le frelon européen, il serait même moins agressif ! » C’est une façon de voir ! Et de dire ! D’écrire et donc de communiquer ! ! ! . . . Cela est bien vrai ! A condition de préciser et seulement à condition de préciser « loin de son nid » ou « lors du butinage » ! Sinon cela est totalement mensonger ! ! ! . . . En effet, si l’on s’approche d’un nid actif, volontairement ou sans soupçonner sa présence, le frelon asiatique « vespa velutina nigrithorax« est très agressif, bien plus encore que son cousin européen ! ! ! Il attaque et ne lâche pas un pouce de terrain (seule les femelles sont équipées d’un dard pouvant mesurer 5 millimètres), jusqu’au dernier vivant d’entre eux, contrairement au frelon européen qui s’en ira et ne reviendra que prudemment et plus tard quand le danger aura disparu

      Donc pour l’année prochaine, dès que tu vois le premier frelon au printemps, tu peux mettre en place les pièges, pour attraper des reines.

      Bonne chance

      Cordialement

      Serge

  19. Merci +++
    Je vais passer le WE à faire des pièges car mon figuier en est infesté tous les ans, idem pour mes pommiers et poiriers.
    Je crains d’avoir un nid de frelons dans le mur de pierre d’une dépendance derrière la vigne vierge, comment en être sure ?
    Merci pour vos conseils géniaux.
    Annick

  20. bonjour à tous.
    je viens vers vous aujourd’hui car cela fait quelques jours que nous somme envahis de frelons. Tous les soirs vers 22h, 50 voir 100 frelons envahissent le cerisier qui se trouve dans notre jardin, au point ou nous ne pouvons plus sortir à partir de cette heure. il n’y a pas de nid apparent dans l’arbre ni sur la maison. Nous vivons juste devant un chemin de randonnée arborés. Pensez vous qu’il y ai un nid à proximité ? Que pouvons nous faire pour retrouvez notre tranquillité ? Vos pièges peuvent ils fonctionner dans ce cas ?
    merci d’avance pour votre réponse.

    • Bonjour Amélie,

      Est-ce que vous avez bien regardé, si c’était bien des frelons? Car en ce moment, il y a tous les soirs un vol de hannetons, qui sont très bruyants. C’est la ponte de la nouvelle génération de vers blancs. La période de ponte s’étend généralement pendant tout le mois de juillet. C’est en soirée, à partir de 20h30, que les adultes s’activent. Donc il faut bien identifier avant d’agir.

      Cordialement

      Serge

  21. Bonjour,
    Oui j’ai bien regarder, hier soir j’ai attendu leur arrivés. Toujours vers 22 heure des arbres du chemin de randonnée. Est ce qu’à cause de la chaleur ils viennent plus tard?
    Leur nid se trouve peut être dans le chemin? On ne peut plus sortir dans le jardin au soir. Vos pièges peuvent ils fonctionner? Merci de votre réponse.
    Cordialement.
    Amelie.

    • S’il y a un nid près de la maison, il faut voir pour le trouver et le faire enlever. Tu peux mettre quelques pièges pour voir, si c’est des frelons, ils vont y rentrer.

      Serge

      • Bonjour,
        Merci pour ces conseils mis à disposition!
        Je vais tenter vos pièges au fond de mon jardin mais j’ai cependant un gros doute sur la présence d’un nid près de chez moi malgré l’intervention d’un professionnel qui n’en a pas trouvé :
        Depuis 1 mois environ nous avons la visite de quelques frelons isolés autour de la maison et certains entrent dedans (même quand tous les accès sont fermés)
        Un soir nous en avons aperçu quatre qui allaient et venaient pendant plus de 2h sur un coin du toit.
        Le lendemain ils étaient toujours là à faire des va et viens donc j’ai appelé un professionnel car j’ai un enfant de 2 ans et un bébé de 4 mois donc je ne voulais courir aucun risque.
        Il nous a dit qu’il n’y avait pas de nid et a pulvérisé un insecticide sur le côté de la maison où nous avons de la visite ainsi que dans les trous à divers endroits dans le jardin.
        Cependant encore aujourd’hui j’en ai éclaté un dans ma salle à manger, dès que j’ouvre une fenêtre nous finissons par avoir une visite et en ce moment vivre les fenêtres fermées c’est pas terrible!
        Dans le jardin, je me suis fait foncé dessus trois fois déjà par un frelon, un peu comme le témoignage au dessus mais je deviens histérique (une vraie phobie) et il repart de suite.
        Pensez vous qu’il y ait un nid à proximité?
        Pourquoi rentrent ils dans la maison de jour sans lumière alors que je ne pense pas avoir quoi que ce soit qui les attire…
        En tout cas je vais construire vos pièges dès cette après-midi et les mettre au fond du jardin.
        Merci encore pour ces conseils!

        • Bonjour Johanna,

          C’est que maintenant, avec la maturité des premiers fruits, que la population des nids va augmenter et permettre de les trouver. Il suffit de surveiller le va et viens, vers le même endroit pour le trouver et de le faire enlever. Mais le frelon n’est pas si agressif que les guêpes, donc pas besoin de paniquer. Je ne sais pas pourquoi ils rentrent dans votre maison, mais il suffit de mettre des moustiquaires, si cela devait continuer, pour être tranquille.

          Cordialement

          Serge

  22. Bonjour,
    Merci pour ces conseils!
    J’ai mis les pièges dans le fond de mon jardin sur des pommiers.
    En 24h c’était déjà un succès pour les guêpes et parcontre les fourmis ont envahis les bouteilles, j’ai bien 3 cm de fourmis dans le fond de chacune de mes 3 bouteilles…
    Mais aucun frelon et c’était surtout ce que j’espérais piéger.
    J’en ai pleins qui rodent autour de ma maison, j’ai souvent un visiteur qui entre dans la maison quand j’ouvre les fenêtres et j’ai déjà une phobie monstre des guêpes, les frelons c’est encore pire et depuis que j’ai mes enfants c’est un stress invivable (l’un de 2 ans et un bébé de 4 mois)…
    Malgré l’intervention d’un professionnel qui n’a pas trouvé de nid mais a pulvérisé un insecticide à plusieurs endroits, il y en a toujours beaucoup autour de la maison et je le fais souvent charger par un individu qui guête on dirait!
    Avez vous des conseils?…
    Merci encore!

  23. Oups désolée je n’avais pas vu votre réponse, mon portable n’avait pas actualisé la page et je pensais que mon message n’avait pas été sauvegardé!
    Merci, j’ai également commencé à installer des moustiquaires aux chambres et j’essaie de relativiser et apprendre à vivre avec la nature 😉

  24. Merci pour la qualité de votre site et pour votre réactivité.J’étais venu par hasard au sujet des greffes et je retombe par hasard dessus pour les pièges à guêpes.
    Une mine d’info ! Je garde en « favoris ».
    Un « voisin » haut-saônois.

  25. Moi dans mes bouteilles renversées je leur sert le nectar suivant : bière brune, vin blanc, sirop de cassis en quantité égale. C’est impressionnant le nombre de bestioles que je prend. Mais jamais une abeille, elles sont futées elles !!!

  26. Bonjour. Je viens de tomber sur cette page en faisant des recherches sur les frelons. Mon probleme est le suivant: nous venons d’enmenager dans une nouvelle maison et le soir dès que le spot est allumer car il fait nuit c’est une catastrophe car il y a des frelons. Pensez vous quil y a un nid pas loin ? Autant vous dire que ca me fait tres peur car je suis allergique et que je suis enceinte et devrait accoucher dans trois semaines environ. Donc j’ai aussi peur pour mon bébé.

    • Bonsoir Élodie,

      On ne peut pas dire s’il y a un nid, mais il faut observer la journée, s’il y a un va et viens, vers le même endroit pour le trouver et le faire enlever. Mais le frelon n’est pas si agressif que les guêpes, donc pas besoin de paniquer. Éviter le spot pour les attirer, peut être une solution au problème. Bonne chance à vous et votre bébé.

      Serge

      • Merci pour votre réactivité. Ils y en a quelqu’uns dans la journée mais je n’ai pas remarquer de va et viens particulier. Je vais regarder de plus près.
        Et bien entendu le spot a été désactivé pour ne prendre aucun risque.

  27. Bonjour…. Après avoir lu toute votre page et tous les commentaires, je me lance à tester vos pièges naturels, parce que moi aussi, j’ai plein de guêpes et frelons chez moi, et en plus, je suis allergique ! Ma petite chienne setter s’est fait piquer 2 fois en 15 jours (1 fois sur la paupière et une autre fois sur le museau). Ca commence à bien faire ! Et en plus, cela me fout les pouets-pouets …. Je vous dirais si ça marche …..

  28. Bonjour,

    J’ai l’intention de planter un arbousier près de la terrasse qui jouxte la maison.
    Avant de procéder à cette opération, je souhaite savoir si l’arbousier attire les guêpes.
    J’ai un petit fils qui a 6ans et je ne veux pas l’exposer au moindre risque.
    Merci

    • Bonjour Claudine,

      Je ne pense pas, que l’arbousier ne va pas attirer les guêpes, car avec la peau rugueuse, couverte de petites pointes coniques et un fruit plutôt acide et ce n’est pas ce qu’elles préfèrent. En plus, des guêpes, il y en a toujours, même sans arbres fruitiers et ce n’est pas une raison, de ne plus en planter.

      Cordialement

      Serge

  29. Bonjour,
    j’ai commencé à tester vos pièges car depuis 3 ans nous sommes envahis par des centaines de guêpes qui nichent dans l’isolation en styrodur de notre toiture. En fait ,elles pénètrent sous les vieilles tuiles canal collées sur des plaques spéciales bitumes. C’est un désastre, elle arrivent à détruire l’isolant.
    Il y a un prunier à 10 M et du bois , ma maison est située dans les Alpes à 800 M d’altitude.
    c’est une petite maison de vacances et on s’est tous fait piquer car elles rentrent dans la maison.je dépense une petite fortune en bombes spéciales pompiers qui balancent à 6 M mais ne durent que 3 jours.
    Auriez vous un traitement d’attaque car jours venons que pour les vacances ?

    Merci et bravo.

    • Bonjour Gilbert,

      Les toitures avec des isolations, c’est ce qu’elles préfèrent, car elles trouvent tous leurs matériaux de construction. En plus, avec les vieilles tuiles, il y a toujours des portes d’entrées. Le problème avec les bombes, c’est qu’il faut bien atteindre le nid, si non ça ne sert à rien et il faut toujours le faire enlever, après le traitement, car après quelques jours, il y a une nouvelle génération de guêpes. J’avais le même problème, avec des nids dans l’isolation du mur, car elles sont rentrées par la fente du volet. J’ai donc ouvert tous les caissons de volets, et fermé hermétiquement, l’accès a l’isolation des murs et depuis plus rien. C’est le seul moyen, pour éviter les nids dans les maisons, mais n’est pas toujours faisable, surtout avec des vielles tuiles. Avec les nouvelles tuiles, il y a beaucoup moins de risque. Même en mettant des pièges pour attraper les reines au printemps, on peut serte éliminer un grand nombre, mais on n’est pas à l’abri d’un nid au grenier.

      Cordialement

      Serge

  30. Bonjour,

    Je reviens 2 semaines après l’installation des pièges dans mes pommiers juste pour vous redire merci et bravo!

    C’est impressionnant le monde qu’il y a dedans!!! Frelons y compris à mon grand soulagement!
    Il y en a moins autour de la maison depuis quelque temps, je les observe et les vois venir dans la gouttière, je pense qu’ils cherchent de l’eau et s’en vont vers de grand arbres du jardin mais sans ne venir plus vers nous et dans la maison.

    Bref, beaucoup plus sereines pour mes petits bouts, je les conseille à toutes les mamans et futures mamans inquiètes sur les derniers commentaires!

    • Il faut juste penser à les vider ou remplacer de temps en temps. (tôt le matin ou tard le soir) Il faut juste faire attention, s’ils viennent de la gouttière, c’est peut être l’entée pour aller au nid.

      Serge

  31. Bonjour,

    L année dernière J ai eu plusieurs nids de guêpes sous la toiture de ma terrasse. Un professionnel est venu début septembre les détruire . A priori ce ne sont pas des guêpes dangereuses, c est vrai qu elle n’était pas envahissante si l on mangeait dehors, … Cet été j ai décider de mettre du produit barrière a insecte un peu partout sur les tuiles de ma terrasse , enfin surtout sur les rebords. A priori cela marche, pas trop de guêpes mais quand mêle quelques une qui se baladent bon rien de grave. Et la cela fait 3 semaines que je constate qu une grosse guêpe descend doucement de mon frêne, si doucement que j ai cru a une araignée pendu a son fil ! Elle se pose sur le sol et disparaît… J ai enfin vu aujourd hui qu elle creuse un trou et qu elle s y met. J ai découvert plusieurs trous a cette endroit, espacé de 10cm a 2 m. Le parterre utilisé est a peu près de 5m sur 3. Pas d attaque, je n en ai vu qu une ou deux me tourner autour . Dans l arbre pas de nid. A priori…. On a mis du produit KB qui marche très bien pour les petits nids de mon cabanon, a l entrée des trous . Il était 17h, il faisait chaud et aucune est sorti sauf la fameuse grosse guêpe.je ne sais si y’a des nids la dessous, je ne vois pas beaucoup de va et vient. Je suis tres phobique, j en pleure, j en tremble. Bon aussi parano ! J ai un enfant de deux ans et je suis enceinte de 8 mois… Auriez vous une idée de ce que c est? Que faut il que je fasse? Puis je mettre des pièges a guêpes maintenant pour les détourner de mon terrain? Et de ma terrasse? Je vous remercie d avance pour vos précieux conseils, je n arrive pu a supporter es bestioles (ma phobie a commencé y’a deux ans, nid de guêpes dans la cheminée et plein de guêpes dans mon salon: le cauchemar!!). J ai lu que cela pouvait être des guêpes solitaire, qui enterrent dans chaque petits trous une abeilles pour pondre dedans ou la manger mais a priori pas agressive… Cette situation de vient invivable pour moi… Et j ai peur pour mon fils et je ne connais pas les risques pour une femme enceinte… Bref merci d avance et très bonne continuation!
    Bien a vous.
    Jessica.

    • Bonsoir Jessica,

      Il faut d’abord identifier votre insecte, avant d’agir, car si c’est un insecte utile, qui ne vous attaque pas, il faut le laisser. C’est peut-être une abeille solitaire, ou un bourdon ? Donc pas besoin de paniquer, s’il n’y a qu’un seul insecte. Même si vous avez nid de guêpes, ça ne sert à rien de devenir parano, à cause de petites guêpes. J’enlève un nid chaque année chez moi, c’est comme ça, il faut faire avec. Même en mettant des pièges pour attraper les reines au printemps, on peut serte éliminer un grand nombre, mais on n’est pas à l’abri d’un nid au grenier.

      Bonne chance

      Serge

  32. Bonjour, j’utilise depuis plusieurs années ce système.
    Confiture, sirop de grenadine et bière.
    Pour les tuer , je décroche la bouteille et un petit tour au micro onde.
    Je récupére les bouteilles et recommence.
    Afin de manger mes nectarines en auvergne.
    Jean marc

  33. Bonjour,

    Depuis des années je lutte avec des systèmes équivalents mais plus complexes à fabriquer… Et votre système de bouteille tellement plus simple à mettre en œuvre.

    Merci
    Merci beaucoup de partager vos savoirs.

  34. Bonjour,
    Je reviens une fois de plus avide de conseils 🙂
    Nous avons trouvé le nid de frelons qui se trouvent dans un grand sapin de notre jardin à 15m de hauteur environ.
    J’ai contacté le professionnel qui été intervenu il y a un mois quand on pensait qu’ils préparaient un nid dans la toiture.
    Il me dit que vu la hauteur lui ne peut pas intervenir ou alors il faut louer une nacelle … donc qu’il vaut mieux les laisser mais que cet hiver ils viendront peut être se nicher dans notre maison…
    Je dois dire que ça ne m’a pas rassuré du tout!!!
    Nous partons en vacances demain alors il a ajouté que lorsque nous rentrerons le nid sera énorme et il tombera sûrement avec un peu de vent car il est sur une branche.
    La maison se situe à 50m du sapin en question donc on se dit qu’on va éviter de s’en approcher en attendant qu’il tombe mais il est aussi juste à côté des maisons voisines, je ne sais pas bien ce que nous devons faire.
    Qu’en pensez vous?
    Pouvons nous le laisser et attendre de voir s’il tombe et / ou prendre le risque que les frelons s’installent dans la maison pour l’hiver?!
    Mon mari a également pensé le tirer à la carabine à plomb mais craint que cela ne fasse que des trous dedans…
    Merci de vos précieux conseils!!!

    • Bonsoir Johanna,

      Si tu ne trouves personne, qui peux monter, regardes avec les pompiers. Normalement, les pompiers ne se dérangent plus pour détruire les nids de guêpes, mais quelques-uns le font encore. (Comme, c’est un nid de frelons) Vous pouvez téléphoner à votre mairie pour vous renseigner. Lorsque les pompiers se déplacent, l’intervention est généralement payante (de 25 à 60 € + un apéro).

      Si jamais ils ne le font pas, tu le laisses, car à 50 m de la maison, ce n’est pas un problème. Tu peux mettre une dizaine de pièges, pour en éliminer un maximum, et ainsi ralentir leur population. Ne jamais essayer avec une carabine à plomb, car ça fait juste des petits trous et énerver les frelons qui vont devenir plus agressif.

      Cordialement

      Serge

  35. Bonsoir,

    Merci pour toutes ces informations!! Mais j’ai tout de même une question à propos de la situation suivante: ce matin à 4h du matin je suis sortie fumer ma cigarette avant d’aller au travail et trois frelons européens sont sortis de nul part (la lumière exterieur était allumée c’est ce qui a dû les faire sortir). Et ce soir, rebelotte, sauf qu’ils étaient 5… Pour vous décrire le lieu, au- dessous de la lumière exterieur il y a une porte qui n’a jamais été ouverte et qui donne sur un grenier, un endroit qui serait susceptible d’accueillir une jolie troupe de frelon… serait-il possible qu’une colonie se soit installée dernièrement? Je n’en avais jamais vu rôder dans le coin jusqu’à aujourd’hui…

    • Bonsoir Gaby,

      La semaine dernière, j’ai piégé mes premiers frelons cette année, car avec l’arrivé des premiers fruits, les premières ouvrières vont apparaître. Le seul moyen, d’être vraiment sûr, c’est d’aller contrôler.

      Cordialement

      Serge

  36. Bonsoir, Serge,

    Tout d’abord, mille mercis pour vos précieux conseils, que j’ai déjà mis en pratique aujourd’hui même, avec les moyens du bord (un peu de mon jus de raisin bio : ), en attendant d’aller m’approvisionner au supermarché.

    Moi aussi, je constate que les guêpes arrivent parfois à sortir du piège, bien que les trappes ne mesurent pas plus de 5 mm de large, mais peut-être sont-elles trop grandes en hauteur. J’ai légèrement baissé les petits « auvents » pour tenter de remédier à cela.
    Mais ce qui est plus ennuyeux, c’est que je ne trouve pas le guêpier. Il y a du bran de sciure par terre, à la base d’une vieille écurie qui se trouve à proximité des arbres fruitiers, notamment du pommier qui a été complètement ravagé par les guêpes et les mouches (y compris le tronc qui présente une large écorchure noire), mais je ne vois pas de va-et-vient à proximité, ni même ailleurs. La grange est immense (200 m2) et il y a des interstices partout. J’ai vérifié l’étage de la grange, rien non plus. Au début de l’été, quelques frelons sont entrés dans la maison, qui semblaient s’intéresser aux solives et aux lattes de bois du plafond de la cuisine, mais à ce moment-là, je ne leur ai pas prêté beaucoup d’attention, je les ai toutefois tués ou chassés.

    La façade de ma maison est recouverte de vigne vierge qui attire beaucoup les abeilles, mais aussi les guêpes. Il y a beaucoup de mouvement en ce moment, car elles viennent se nourrir. D’après vous, est-ce que le nid pourrait être dans une fissure du mur derrière la vigne ?
    Et est-ce que les pompiers ont des astuces pour repérer les nids, hormis l’observation ?

    Cordiales salutations.

    Renée

    • Bonsoir Renée,

      Elles sont très malines, pour trouver la sortie de secours. C’est pour cela qu’il faut un bon attractif, qui leurs donnes envie d’y aller et de s’y noyer. Il faut toujours vider régulièrement les guêpes mortes, pour les obliger à toucher le liquide. Le nid pourrait être dans une fissure du mur derrière la vigne, mais on verrait un va-et-vient vers le même endroit. Même les pompiers, n’ont pas d’autres astuces pour repérer les nids, hormis l’observation. Maintenant avec la maturité des fruits, les nids vont grandir rapidement et vont être plus visible, par leurs activités sans repos.
      Bonne chance

      Serge

  37. Bonsoir Serge,
    Bravo pour ce site passionnant et merci pour les conseils. Je viens de tester avec succès les pièges à guêpes et frelons. Je vais peut être pouvoir goûter quelques poires et pommes de mon verger ….
    Très cordialement.
    Gisèle

  38. Bonjour Serge,
    Votre page est une mine d’or !
    Je voulais savoir, dans mon jardin nous avons un poirier, il y a 2-3 frelons chaque jour qui y tournent chaque jours… Pensez vous qu’il y ait un nid pas loin ?
    J’en ai une peur bleu, dés qu’il y en a une je rentre dans la maison de peur de me faire piquer. Du coup je pense appliquer votre technique ! Deux bouteilles suffirait-elle ?
    Merci d’avance.

    • Bonjour Selina,

      S’il n’y a que 2 ou 3 frelons, c’est que le nid est assez long. Il suffit de mettre 2 bouteilles pour les éliminer.

      Cordialement

      Serge

  39. Bonjour Serge et merci beaucoup de vos conseils! Effectivement la grosse abeille est toujours présente mais ne nous attaque pas. On la laisse tranquille. Le nouveau problème ce sont les guêpes qui viennent nous embêter quand on mange. Elles n étaient pas la l année dernière , nous avions juste des guêpes sur notre toiture (celles qui volent doucement avec de longues pattes qui traînent). La nous avons les petites guêpes qui volent comme des mouches. Je ne trouve pas de nid. Avez vous une astuce avant que j utilise vos pièges ? Et si je mets des pièges a combien de mettre de l endroit ou je les vois? Merci beaucoup pour vos réponses rapides et de vôtre disponibilité.
    Jessica.

    • Bonjour Jessica,

      Quand elles sentent quelque chose de bon, elles deviennent très agressives cette année. Tu peux disposer un piège tous les 10 mètres dans les coins du jardin. Toutes les guêpes et les frelons que tu pourras piéger, ne vont plus vous attaquer. Par contre, le seul moyen de manger tranquillement, c’est de prendre une grande tapette, pour les claquer dès qu’elles arrivent.

      Serge

  40. Bonjour merci pour votre partage d’expérience . Je viens tout juste de rentrer de vacances et je vois après mon prunier dévoré par les guêpes, mon pommier qui a en permanence 3 a 5 frelons ressemblant étrangement à des frelons asiatiques. Je vies en Normandie et je souhaiterais m’en débarrasser pour assurer notre sécurité ainsi que celle de notre chien. Quelle est la meilleure heure pour installer le piège sans risquer la piqure ? Le fait d’installer un piège n’attirera t’il pas plus d’individus chez moi ? Cordialement Sebastien

    • Bonjour Sébastien,

      Le meilleur moment, c’est le matin très tôt, le soir quand il fait nuit et les jours de pluie. Tant qu’il y a des fruits, des boissons et des bonnes tartes, il y aura des guêpes et des frelons. Le fait d’installer des pièges ne va pas en attirer plus, elles viennent pour les fruits.

      Serge

  41. Bonsoir,

    J’habite tout près de Metz et j’ai un verger avec essentiellement des pommiers . Je viens d’y faire un tour pour surveiller le mûrissement de mes Delbardestivale et j’ai eu la mauvaise surprise de les trouver toutes attaquées par des frelons ,alors que la semaine dernière elles étaient intactes…De plus ,aucune mirabelle pour les distraire des pommes cette année.
    J’ai peur qu’après cette variété ils ne s’attaquent aux autres au fur et à mesure du mûrissement.C’est la seule variété vraiment hâtive que j’ai ,après il y a un Reine des reinettes dans un autre verger distant de 400 m ,et puis ensuite des Winter banana ,puis d’autre pommes d’hiver.J’espère un peu sur les raisins du voisin pour les distraire .
    Est-ce que cela vaut la peine de mettre les pièges encore maintenant?La saison va quand même devenir plus fraiche et ces insectes ralentiront leur activité.Je crains un peu de mettre les pièges car il faudra les vider régulièrement,or je suis peu disponible à cause de mon travail et mon père qui aurait le temps est allergique aux piqûres de guêpes (sérieusement,désensibilisation en cours mais pas finie).

    Je viens par ailleurs de lire l’article sur la droso asiatique ,je pense bien que c’est ça qui a fait pourrir toute ma récolte de mirabelles et quetsches en 2014.Ramasser les fruits aurait été impossible tellement il y en avait.

    • Bonsoir Pascale,

      Il faut mettre des pièges, si tu veux avoir des fruits cette année, car une fois qu’ils ont terminé avec les Delbardestivale, ils vont s’attaquer aux autres. Car avec le temps qu’on a en ce moment, leurs activités vont durer jusqu’en octobre. C’est également les guêpes qui font pourrir les mirabelles attaquées et qui vont avoir la moniliose.
      Bonne continuation

      Serge

  42. Merci pour toutes ces infos et conseils. Même attaque en « commandos » sur mes pommiers golden depuis quelques jours. Je viens de mettre deux bouteilles, et après quelques minutes une guêpe et un taon…et donc j’attends que la dizaine de frelons s’y intéresse.
    Est-ce que la présence de ces « bestioles » est un indicateur de mûrissement des fruits attaqués.
    le bonjour du Sud-Touraine !!

    • Bonsoir,

      La présence des guêpes, est un indicateur de début de maturité, car dès qu’il y a un peu de sucre dans les fruits, elles sont là.

      Cordialement

      Serge

      • Bonjour,

        Tout d’abord merci pour toute les infos ci dessus.

        Nous avons certainement un nid de frelon pas loin.
        Nous n’en voyons jamais ou presque de la journée, mais arrivée au moment du besoin d’allumer la terrasse, nous en avons toujours 4-5 qui arrivent et qui reste près des spots.
        J’ai cherché afin de trouver le nid mais rien n’y fait.
        Les pompiers m’ont dit qu’il fallait que je localise le nid et ensuite il viendrais le détruire.

        Je suppose que le nid n’est pas dans mes arbres fruitier et autres car la journée j’en vois jamais. (Que quelques uns qui traine moins de 10)

        Peut être une idée ou cherché (distance,…) ?

        Je voulais aussi savoir quel produit vous avez utiliser dans votre pulvérisateur lors de la destruction.

        J’ai détruit 6 nid de guêpes cette année (pas plus gros qu’une balle de tennis).
        Je sais ou elles se placent en générale, alors je vais voir tous les 4-5 jours afin d’éviter d’en avoir plus.

        J’avais l’année passée 4 nid dans les lierres mort.
        Donc cette année, à la fin de l’hiver j’ai arraché toutes les branches du lierres.
        Plus aucun nid de se côté.

        • Bonjour José,

          S’il n’y a que 4-5 frelons de temps en temps, ce n’est pas grave, il suffit d’éteindre le spot. S’il n’y a que quelques frelons, laisse penser que le nid est assez loin, donc pas de danger.
          Dans la vidéo, il utilise un insecticide puissant, identique à celui des pompiers. Mais pas disponible pour les particuliers, mais il y a des bombes qui marchent très bien également.

          Cordialement

          Serge

  43. Bonjour Serge
    Nos deux fruitiers pommier et poirier sont envahies de Frelons et Guêpes, hier j’ai donc dans un premier temps (n’ayant pas de jus de pomme) pris une pommes au sol et couper en petits morceaux placés dans une bouteille coupée avec la tête à l’envers et ce matin surprise déjà 10 Frelons.
    Je vais aller chercher du jus de pomme pour en faire un autre avec vos conseils.
    Merci beaucoup pour vos explications suite à vos essais.
    Cordialement

  44. Bonjour. Merci pour tous ces echange enrichissant.
    J’avais une question moi aussi.
    Nous voila deja debut septembre et nous commencons a voir des frelons faire des allés retours sous notre toit. Les frelons semblent etre des asiatiques. De plus il y a des larves de ‘tombé’ dans la goutiere. Bizarre. Est ce possible qu’ils construisent un nid que maintenant?
    par ailleurs le soir nous ne pouvons plus manger dehors, la lumiere les attire.
    Merci.

    • Bonjour Tanguy,

      Je ne pense pas qu’ils construisent encore un nid maintenant. Ils ont surement attaqués un autre nid, pour prendre les larves et nourrir les leurs.

      Serge

  45. Bonjour Serge,
    Tout d’abord MERCI pour votre site du temps que vous prenez pour chacun d’entre nous et vos conseils donnés 🙂
    Je vis en RP, j’ai un jardin de 200 m2 qui entoure la maison, borduré d’une haie de thuyas. Tout a commencé il y a 6 ou 7 ans par une ou deux guêpes de terre (portrait-robot confirmé !) à la limite de la haie, nombre en constante augmentation chaque été pour en arriver cette année à des centaines : oui, oui des centaines de guêpes de terre sur même pas 100 m2 et donc des centaines de petits trous accompagnés de centaines de petits monticules de terre… Quel que soit le traitement : eau chaude, marc de café, bicarbonate de sodium ou bombe insecticide (pas écolo) ou même la poudre insecticide utilisée par les pompiers (dont on nous avait passé un chouïa pour essayer) rien n’y fait 🙁 bien au contraire :((

    Alors OK Serge, elles ne sont pas agressives (pas d’attaque, pas de piqûre à ce jour), elles sont utiles pour la biodiversité MAIS j’ai une chienne qui essaie de les manger, ma fille ne peut et ne veut plus profiter de notre petit espace de verdure (seule ou avec ses copines et heu!! moi non plus!!) et moi je « psychote » car je suis allergique aux piqûres d’insectes….
    Auriez-vous un voire des conseils pour notre tranquillité, autre que de remplir chaque trou d’alcool à brûler et de les faire flamber ou d’asperger mon gazon de vinaigre ou de déménager (conseils lus sur différents sites…). Bref, suis prête à lire des conseils ju-di-cieux.
    Merci de votre lecture, bonne journée à vous et profitez bien du soleil revenu (désolée pour ce texte très long).

    • Bonjour,

      Les guêpes défendent leur nid, généralement situé dans un cavité dans le sol, et elles peuvent attaquer les personnes qui s’en approchent. Si un tel nid est découvert au jardin, il faut le détruire, surtout s’il y a des enfants. On agit de nuit lorsque toutes les guêpes sont à l’intérieur du nid. On pose un filet anti-insecte ou une bâche sur les trous d’accès , les guêpes vont mourir de faim et après quelques jours.

      Cordialement

      Serge

  46. Bonjour,

    J’ai quelques guêpes mais surtout des frelons qui volent autour de ma maison, et avec 2 enfants en bas âge (5 ans et 4 mois) je suis stressée dès que la baie vitrée est ouverte, car ils rentrent à l’intérieur. Il y a un immense figuier de chaque côté de la maison (mais ils ne nous appartiennent pas). Je vais essayer de mettre des pièges mais avant je voulais être sûre d’une chose : les pièges ne vont-ils pas les attirer ?
    Et faut-il les déposer près des figuiers ou assez loin ? D’avance merci !

    • Bonsoir Céline,

      C’est les figues (particulièrement sucrées cette année), qui attirent les guêpes et les frelons. En mettant des pièges, dans les figuiers, va juste en éliminer, et permettre de les garder près des arbres. C’est bientôt fini pour cette année, donc pas besoin de stresser pour quelques guêpes ou frelons.

      Cordialement

      Serge

  47. Bonjour Serge

    C’est la première fois que j’écris sur un site, faut vraiment que je sois convaincue. D’abord merci pour les infos si judicieuses. Nous sommes au week end de la Toussaint, un temps magnifique, très doux. Mais voilà je dois investir un lieu où se trouve un nid de guêpes dans le sol, il est très actif. Je décide de détruire ce nid car je n’ai pas d’autre alternative sur ce terrain pour l’emplacement de mon habitation mobile. je suis convaincue de l’utilité de chaque espèce et il est hors de question que j’utilise des produits toxiques. Cela fait une semaine que le les observe je viens le matin tôt, j ai fixé sur le sol une moustiquaire 65*65 maintenue à l’aide d’agrafes de maraîcher, je pensais les ébouillanter (pas sympa!!et pénétration dans le sol compliquée refroidissement du liquide) J ai observé que les guêpes sortent toujours et je me demande si les pièges ne seraient pas une bonne idée. Je suppose qu elles vont mourir pendant l’hiver mais j’habite dans un département ou il fait doux et humide et en ce moment il fait trop chaud donc je devine qu il faudra au moins 1 mois ou plus sûrement pour qu elles meurent.
    Je viens vous demander conseil, j ai trouvé aussi un produit écologique chez Penn’Ty Bio, il est composé de : pyrèthre et potassium, ce produit est exempt de Pyrethroïdes ou tous pesticides de synthèse, ne contenant que des produits d’origine végétale, c’est l’Insecticide 4J concentré au pyrèthre végétal. Qu en penses-tu? Merci beaucoup pour ta réponse. Maria

    • Bonsoir Maria,
      Plus besoin de mettre des pièges maintenant, car d’ici quelques semaines, il n’y a plus de guêpes. Si tu veux être tranquille, il suffit de fermer l’entrée avec une bâche ou un vieux voilage de rideau. Ensuite, cet hiver, il suffit d’enlever le nid, pour en finir.

      Concernant le produit que tu as acheté, tu n’en as pas besoin. Attention au mot Bio, car pour vendre et donner bonne conscience, les fabricants utilisent de plus en plus le mot Bio. Un insecticide Bio, reste un insecticide, soit il ne marche pas et donc ne sert à rien, ou il détruit les ravageurs et les insectes utiles en même temps.
      Cordialement

      Serge

  48. Bonjour Serge

    A quelle date commencez-vous à mettre les pièges préventifs pour piéger les reines?On parle de février,mais il risque encore de geler chez nous à cette époque.
    D’autre part ,est-ce qu’il faut obligatoirement les pièges à phéromones au printemps ou bien est -ce que le mélange jus de pomme-bière suffit?(je n’ai pas de pièges à phéromones pour les frelons).

    Merci . Et bonne taille fruitière (j’ai déjà bien commencé,les espaliers sont faits,encore 12 demi -tiges et cinq autres en taille douce à faire)

    Pascale ,de Metz

    • Bonsoir Pascale,

      Dès le début du mois mars -avril ou même plus tôt en cas de météo très favorable, les reines, fécondées en automne, sortent d’hibernation et se mettent à construire un petit nid. (Tout au moins celles dont la cachette permet un réchauffement rapide). Dès que l’on peut apercevoir la première guêpe, dans le verger, au jardin ou près de la maison.

      Elle choisira un endroit près d’un arbre ou près des habitations ou même sur les fondations des maisons, à ce stade elles deviennent alors gênantes, si elles sont dérangées elles n’hésiteront pas à piquer pour défendre leur nouveau territoire et protéger leur nid.

      Pendant quelques jours, elles se refont une santé si elles arrivent à trouver les sucres énergisants dont elles ont un besoin vital.

      Le moment clé pour piéger les femelles fondatrices, se situe donc au sortir de l’hibernation jusqu’au 1er mai (en fonction des aléas climatiques de l’année) ! ! ! Pas besoin de pièges à phéromones pour piéger les reines.

      Il est incontestable qu’une fondatrice piégée et éliminée, ne fera jamais de nid ! Il est incontestable aussi que, si une fondatrice mène à bien sa colonie, c’est bien parce qu’elle n’a pas été piégée. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle : piéger seul dans son coin ne suffit pas ! Il faut mobiliser le voisinage au plus large autour d’un nid découvert trop tard, et non détruit avant les premiers gels sérieux, afin d’essayer de toutes les piéger.

      Cordialement

      Serge

  49. Bonsoir,

    Mon pauvre,le voisinage n’est guère motivé dans mon coin…Je pense être la dernière à m’occuper d’un verger….Il n’ y a plus guère que des pelouses et leurs tondeurs par ici;de vieux vergers abandonnés aussi ,où les gosses ne vont même plus « ramcher » des mirabelles.

    • Bonsoir Pascale,

      Tu as raison, c’est justement le problème, cette tradition est en train de disparaitre, car on trouve tout, dans les grandes surfaces, sans se fatiguer et toute l’année. Car de nos jours, les enfants sont habitués à voir tous les fruits et toute l’année dans les grandes surfaces. A tel point qu’ils ne savent même plus que les fruits poussent sur les arbres et sont obligés d’aller au salon de l’agriculture pour le découvrir. (Comme les vaches qui donnent du lait et les poules, des œufs)

      Cordialement

      Serge

  50. Bonjour et merci pour vos conseils,
    Je viens d’essayer de mettre en place les pièges présentés avec les petites ouvertures sur les bouteilles. J’ai mis du miel sur les ouvertures et placé du jus de pommes avec de la bièrre dans le fond. Pas une guèpe attrapée.
    Je précise qu’elles viennent actuellement faire leurs nids sous la terrasse de mon jardin (lamelles en bois composite). Elles viennent de faire leur apparition depuis quelques jours. L’année dernière, je ne pouvais presque plus marcher sur ma terrasse avec le nombre de nids qu’il y avait dessous. Impossible de les déloger (à moins de démonter toutes les lames de la terrasse…).
    Avez-vous une explication à cet échec pour le moment ?
    Je comptais beaucoup sur cette méthode pour les attraper mais elles semblent plus occupées à fabriquer leurs nids sous les lames qu’à chercher à manger.

    Merci d’avance pour votre réponse.

    Cordialement

    • Bonjour Laurent,

      Ma conclusion de la lutte préventives, après 3 ans :

      Afin d’éviter que les guêpes ne deviennent un problème, faites le tour de votre terrain et de votre maison au début de l’été à la recherche de guêpes ou de nids en construction. Il est plus facile d’empêcher une reine de construire son nid trop près de la maison en début d’été que d’avoir à se débarrasser d’un gros nid plus tard dans la saison.

      Si, je vois une reine au printemps, qui veut rentrer dans un volet, dans un trou, ou dans le toit, je vais à la chasse, pour les claquer tous simplement, dès que j’en aperçoit, avec une tapette, ou un bombe. On peut en éliminer une partie avec les pièges au printemps, mais jamais toutes, car il en a dans tout le voisinage. A moins de faire un lutte collectives, mais ce n’est jamais possible.

      J’ai déjà testé différents modèles de pièges, qui sont vendus dans les centres de jardinage, sur internet et les grands magasins, mais pas efficaces au printemps. Je suis en train de tester plusieurs nouvelles recettes d’attractif, pour attirer d’avantage de reines et augmenter les prises au niveau des pièges.

      Étant donné que les guêpes recherchent également des aliments riches en protéines, l’ajout d’un appât de nourriture sur un piège peu accroître son efficacité. On peut utiliser des aliments protéinés, comme de la nourriture pour chiens plutôt que des aliments sucrés, selon quelques sources, à vous de tester.

      La nouvelle reine fécondée passera l’hiver dans un endroit protégé et sortira lors de chaudes journées (fin avril au début mai), se choisira un site idéal pour commencer à construire son nid. La reine se nourrira de ses premières larves pour environ 18 à 20 jours, et ne s’occupe que de trouver des matériaux pour la construction. Donc ce n’est pas toujours facile, à attraper les reines, avec les pièges, au début du cycle. Il faut en mettre beaucoup, pour des fois, que quelques reines, suivant les années. N’imaginez surtout pas, que si vous poser un piège au printemps, que c’est la garantie d’être tranquille, mais si on ne fait rien, c’est pire. Il faut utiliser tous les moyens possibles, pour en attraper avec les pièges, avec une tapette, ou une bombe,…, pour en éliminer le plus possible.

      Donc je te conseille, de trouver l’endroit où elle rentre, pour l’éliminer au passage, ou de fermer l’accès avec une bâche, pendant quelque temps. Quand elles sont en train de construire le nid, elle ne s’intéresse pas encore au jus, c’est qu’un peu plus tard.

      Cordialement

      Serge

  51. Bonjour,

    J’ai lu toute la page je crois, mais je ne trouve pas la recette de votre attractif amélioré.
    Est-ce toujours 2/3 de jus de pomme et 1/3 de bière ?
    Tant qu’à faire, pourriez-vous préciser les marques qui marchent le mieux ??

    Merci beaucoup !!

    • Bonsoir Gilles,

      Je suis en train de tester des nouvelles choses, surtout pour le piégeage au printemps. Je ne veux pas faire de faux espoirs, avant de l’avoir testé.

      Cordialement

      Serge

  52. Bonjour,
    J’ai testé vos pièges à guêpes l’année dernière et ils ont admirablement bien fonctionné… Cette année, je les ai positionné dans mon jardin plus tôt en saison (mi-avril) et j’aimerais savoir s’il est normal que le mélange bière/jus de pomme fermente au fond des bouteilles. Dans l’hypothèse où c’est anormal faut-il vider le contenu et recommencer ?
    Merci d’avance pour votre réponse.

    • Bonsoir Raymonde,

      C’est normal que le mélange fermente, tu peux le laisser, car c’est cette odeur qui attire les guêpes. C’est que maintenant, avec les chaleurs de la première semaine de mai, que j’ai fait mes premières captures de reines. (Le mois d’avril était trop froid et humide)

      Cordialement

      Serge

  53. Bonjour Serge,

    je vois que vous êtes un spécialiste des hyménoptères dévoreurs de fruits. Mon souci est un peu différent, mais vous saurez peut-être me conseiller. Chez nous, il s’agit de polistes dont nous avons quantité tous les ans. Il y a une petite population de guêpes classiques et de frelons, mais cela reste gérable avec des pièges. Par contre, depuis dix ans que nous habitons cette maison, nous avons sans cesse été embêtés par des polistes. Il y en a certaines années de telles quantités qu’on en trouve partout dans la maison et que l’on peut se faire piquer rien qu’en asseyant sans précaution sur le canapé. Ouvrir et fermer les volets est une entreprise très périlleuse et nous sommes piqués plusieurs fois par saison. Malheureusement le venin des polistes a des effets extrêmement violents sur certains d’entre nous. Le piégeage par les moyens traditionnels tels que ceux que vous proposez permet d’en attraper quelques-unes, (enfin, quand je dis quelques-unes c’est plutôt plusieurs centaines par an), mais par rapport à la population totale, cela semble insignifiant, il reste des dizaines d’individus en vol à tout moment (la population totale doit se monter à plusieurs milliers). Il y a des nids sur tout le pourtour de la toiture et en divers autres endroits du jardin, impossible de tous les éliminer. La piscine est inutilisable car elles viennent y chercher de l’eau sans arrêt en été. Elles sont surtout attirées par le bois qu’elles grignotent pour faire leurs nids, mais comme on trouve du bois partout dans un jardin, impossible de les décourager. Lorsque les nuits sont un peu froides, elles dorment dans les feuilles enroulées d’un plaqueminier. Il est alors possible d’en tuer quelques unes, mais finalement très peu encore une fois. Le seul moment où nous avons été un peu tranquilles ce sont les années où nous avons fait traiter la toiture par un professionnel qui a utilisé de la poudre. Mais il semble que cela tue aussi beaucoup d’autres insectes et nous avons renoncé. Avez-vous entendu parler d’autres solutions efficaces pour chasser les polistes ?
    Merci pour votre aide.
    Cordialement,

    Myriam

    • Bonsoir Myriam,

      Je suis loin d’être un spécialiste en la matière, et je n’ai aucune expérience avec les polistes. Le problème, c’est qu’ils trouvent tout ce dont ils ont besoin chez vous, de l’eau refroidir le nid et du bois, pour faire la construction. Il faut commencer par faire enlever tous les nids, car il est préférable de le faire par principe de précaution. Pour la suite, il faut traiter le bois, avec une couche de peinture, ce qui va éviter qu’ils utilisent pour faire les nids. Un traitement de la charpente, avec un bon produit professionnel, va éviter qu’ils font un nid sur du bois traité. Pourquoi pas fermer l’accès à la piscine, avec un filet anti-insectes, pour les priver d’eau. Voilà quelques solutions à tester pour retrouver une vie plus tranquille, c’est en tout cas ce que je ferais à votre place.

      Cordialement

      Serge

  54. Bonjour et merci pour tout ses conseils. Je suis une grande phobique de ses bestioles j’en ai une peur bleu, étant allergique dès que j’en aperçoit une je rentre et ne sort plus de la journée. J’ai depuis quelques jours entre 1 et 2 frelons qui viennent prendre le bois de ma vieille palissade certainement pour leur nid, dois je m’attendre à avoir un nid près de ma maison? Je ne sais pas à quelle distance du nid ces bestioles viennent chercher leur matériaux de construction. J’ai même peur de taille moi même mes thuyas de peur de trouver un nid dedans. Merci d’avance pour votre réponse

    • Bonjour Émilie,

      Pas besoin de paniquer, car les frelons ne sont pas trop agressifs, si on reste éloigné de leur nid, ils ne font rien. S’ils viennent prendre du bois, c’est qu’il y aura un nid pas trop loin. Tu peux essayer de mettre un piège, près de la vieille palissade, pour attraper la reine, alors tu seras tranquille. Par la suite, un coup de peinture va éviter que les frelons ou les guêpes l’utilisent pour faire leur nid.

      Cordialement

      Serge

  55. Merci pour ces conseils Serge. Je vais reprendre contact avec un spécialiste du traitement des toitures, en espérant que ce ne soit pas trop tard pour cette année.
    Pour la piscine, j’avais bien pensé à mettre une moustiquaire, mais je l’avais envisagé pour les moments où on l’utilise, ce qui obligerait à fabriquer une structure assez compliquée. Mais c’est une idée d’en interdire l’accès le reste du temps, et comme c’est une piscine hors sol, ce sera assez simple.
    Mais pour les priver de bois ça va être beaucoup plus compliqué, tout les intéresse, même les piquets à tomates !!!
    Je vous remercie d’avoir pris le temps de me répondre.

    Cordialement,
    Myriam

  56. Bonjour,
    Nous avons posé des pièges dans notre jardin dès avril mais sans grand succès, mais le temps y était pour beaucoup je pense.
    La semaine dernière (il faisait beau et chaud), nous avons trouvé une vingtaine de guêpes dans la maison et avons réussi à une activité en sortie de la haine de la hotte de la cuisine.
    Nous avons éliminé toutes les guêpes dans la maison, cuisiné longuement avec la hotte à fond, et depuis plus rien, pas une guêpe dans la maison et aucun signe d’activité visible.
    Avons nous réussi à éliminer cette colonie en devenir?
    J’ai replacé des pièges ce dimanche 08 mai. Bouché un petit trou ou j’ai repéré des allers retours aussi. A priori, plus d’activité non plus.
    Merci pour vos précieuses informations.

    • Bonjour Sandra,

      C’est que maintenant, avec les chaleurs de la première semaine de mai, que j’ai fait mes premières captures de reines. (Le mois d’avril était trop froid et humide)

      C’est bien ce qu’il faut faire, dès qu’il y a du va-et-vient, pour un nid en construction, il faut intervenir.

      Cordialement

      Serge

  57. Bonjour
    Grand merci pour votre blog et conseils.
    Au final, de quoi est composé le dernier « attractif » le plus efficace s’il vous plait !?

    merci d’avance
    Sylvain

    • Bonjour Sylvain,

      Je suis encore en train de tester plusieurs attractifs, qui fonctionnent plus ou moins biens, sur les reines de guêpes.

      Cordialement

      Serge

  58. Bonjour,
    Hier en jouant avec notre chienne BA, nous avons découvert dans notre jardin ,3 frelons qui tournoyant sur un diamètre de 1.5 m au dessus précisément d’une grosse fourmilliere qui finit de grignotter une souche présente depuis 10 ans et sans que cela pose un problème . Le soir venu lorsque les frelons ont disparu, j’ai vaporisé du pyrène sur la fourmillière pensant que les frelons ne viendraient plus s’en nourrir … Ce matin, le nombre de frelons nous a affolees .Se pourrait il que le nid de frelons soit tout simplement installé dans la fourmilliere, car bien que nous n’ayons pas vu de frelons entrer dans le sol, nous avons remarqué que quelques trous assez gros etaient présents a ce meme endroit ? Nous avons tenté d’installer un piège à 3 ou4 mètres dans un abricotier , sans aucune victime pour aujourd’hui .Le problème ,si nous demandons a un pro de venir, nous n’avons aucune certitude qu’il saura localiser le nid . Surtout s’il est sous terre .Nous sommes cloitréés a la maison tenons notre chienne enfermee car elle adore jouer avec les abeilles,et sommes terrifiées a l’idée qu’elle pourait etre attaquée .. Qu’en pensez vous ,qu’est il plus judicieux défaire en urgence pour se débarrasser deces frelons qui nous privent désormais de tout.?

    • Bonjour Christiane,

      Si les frelons ne rentrent pas dans un trou, c’est qu’ils viennent pour le bois, pour la construction du nid. Donc il suffit de couvrir la souche avec une petite bâche, ou d’enlever la souche.*

      Cordialement

      Serge

  59. Bonjour tout le monde, voilà: mon cerisier s’est décidé à faire des cerises cette année. Problème: il est envahi de frelons, des européens, gros comme un pouce. Je suppose qu’après ils feront bombance sur les poires, pommes, fraises? Donc je voudrai les calmer un peu. A quelle mesure doit on faire les ouvertures dans les bouteilles pour ces bestioles? Tout ce que vois est destiné aux guêpes. Merci de votre aide. Amicalement, Charlo.

  60. Bonjour,
    Nous avons acheté une vieille bergerie loin de tout que nous rénovons mais que nous n’habitons pas. Une colonie de frelons a construit son nid dans une dépendance fermée juste en dessous du lieu de vie. par le fenestrons on peut voir un nid monstrueux , énorme qui doit faire plus d’un mètre de haut.Le va et viens des frelons est permanent ils rentrent par les interstices , la serrure de la porte d’entrée….et on les entend dans la pièce située juste au dessus. Ils ne nous attaquent pas , mais ça fait vraiment peur! nous aurons l’occasion d’y aller en novembre comment pourrons nous sans risque détruire nous même définitivement ce nid? Merci pour votre réponse et vos précieux conseils.
    Cordialement
    Catherine

    • Bonsoir Catherine,

      En hiver, c’est la meilleure période pour enlever un nid, sans risque. Il suffit de mettre un grand sac-poubelle autour du nid et de le couper. Il vaut mieux prévenir que guérir, s’il est tellement énorme.

      Cordialement

      Serge

    • Bonjour,

      Effectivement, je n’ai pas encore donné de recette pour ce nouvel attractif, car je suis encore en train de le tester. Et comme cette année, on avait une année sans fruits (gelée), je n’ai pas pu améliorer et transmettre la recette finale, qui marche au printemps et en été. Il faut donc encore patienter.

      Cordialement

      Serge

  61. O.K. pour ma part, avec l’ancienne formule, j’ avais fait un tel carnage au printemps qu’ aucun (mais vraiment aucun!) de mes fruits n’a été attaqué, si ce n’est par des oiseaux et curieusement ces tous derniers temps par des abeilles ce qui ne m’était jamais arrivé les années passées. Cordialement.

  62. bonjour Serge
    votre site est vraiment magnifique, il fait rêver
    je vais essayer de greffer pommiers et poiriers fin février dans le Limousin
    ( belle de Booskop, bonnet carré,Ste Germaine sur vieux Lombard,william sur vieux poiriers) en prenant les greffons au moment de greffer
    à ce propos, sur une grande branche orientée à 60°,puis-je tailler plusieurs greffons en son centre?
    pour le piège à guêpes et frelons,j’encastre deux bouteilles l’une dans l’autre,bouchons vers le bas ,c’est très facile à vider car celle du bas a son bouchon et celle d’en haut qui est coupée sert d’entonnoir pour laisser entrer les insectes;
    mon mélange : 2/3 de bière, 1/3 de vin blanc pour chasser les abeilles et un trait de sirop, cassis ou autre
    avec ce système j’ai fait cette année des récoltes magnifiques de guêpes et frelons européens et quelques asiatiques plus des mouches
    je les vidais tous les 3 ou 4 jours car ils étaient pleins
    je vais installer mes pièges dès fin février pour essayer d’attraper les reines dès que possible
    je vous tiendrai au courant du succès( j’espère) ou de l’échec de mes greffes
    encore merci pour tous vos conseils
    cordialement
    Anne-Marie

    • Merci Anne-Marie,

      Pour prélever les greffons, il faut juste que c’est du bois de 1 an et sains (les plus belles pousses de l’année dernière) Peu importe l’orientation des greffons a prélever.http://mapassionduverger.fr/wp-content/uploads/2014/03/IMG_0457-1024×768.jpg En ce qui concerne le piégeage au printemps, je te conseille plutôt le piège avec les trappes, car au printemps, il y a plus de pluie. Car cela évite de les changer après chaque pluie et revient moins cher. Et pas besoin d’avoir peur, avec les greffes de pommes et de poires, il y a en général 100 % de réussite, a moins d’un accident. Pas de problème, pour m’envoyer des photos du résultat.

      Bonne chance et bonne greffe

      Serge

  63. Bonjour,
    Merci beaucoup pour votre partage qui je pense me sera très utile. Je compte installer plusieurs piège mi-mars mais je me demande quand les enlever afin de les vider sans se faire piquer??? Avez-vous une astuce? car lorsque je regarde vos vidéos je ne serais pas rassurée.
    Merci

    • Bonsoir Rik,

      Le soir, dès qu’il fait nuit ou le matin très tôt, c’est le bon moment pour vider les pièges. (en journée, ça fait mal, je peux le confirmer)

      Cordialement

      Serge

  64. Bonsoir,
    L’année dernière nous avons eu un nid de guêpes dans le conduit d’une cheminée plus utilisable car fermé de lintérieur de la maison. Nous avons fait intervenir une entreprise qui a mis un produit par le toit car pas de possibilité d’atteindre le nid. Aujourd’hui les beaux jours son de retour et je ne pense plus cas ça! Vont elles revenir? Nous avons fait appel à un couvreur pour fermer les cheminés. Il ne peut pas venir tout de suite…. Je suis vraiment phobique des guêpes. Si le couvreur vient fin avril début mai sera t’il trop tard? Faut il mettre les pièges au font du jardin pour les éloigner ou devant la maison?

    • Bonjour Elodie,

      Si l’entreprise, à utilisé un produit professionnel, alors le nid est mort. Plus besoin d’avoir peur et si toute façon, vous allez fermer la cheminée. Seulement si vous apercevez une guêpe au printemps, alors il faut mettre des pièges pour attraper les reines.

      Cordialement

      Serge

  65. Bonjour,
    Merci pour ce site très intéressant qui m’a permis d’en savoir plus!
    Je vous écris car sur le petit auvent de la terrasse, il y a déjà des guêpes depuis mi-février (elles étaient aussi dans les petits orifices du mur de la maison). Mon frère en a tué beaucoup à la tapette mais il en reste encore beaucoup. Avez vous aussi eu des guêpes si tôt dans l’année? Est ce trop tard pour poser des pièges? Dois je les poser proche du auvent? Un ami veut verser de l’eau savonneuse sur le toit du auvent mais j’ai peur que cela énerve les guêpes qui nous sauteront dessus.
    Pour info, il y en a déjà pas mal qui volent au-dessus dès qu’il fait plus chaud.
    J’hésite à utiliser du produit (bombes qui vont à plusieurs mètres) car la surface est grande et j’ai peur qu’en attaquant à gauche, les guêpes de l’autre côté m’attaquent.

    Merci pour votre aide.

    Sincèrement

    • Bonsoir,

      Non, dans notre région, les guêpes commencent à sortir que vers la fin mars ou début avril. (à moins d’avoir un printemps précoce et très chaud) Dans votre cas, si elles ont commencer à voler mi-février, c’est qu’il y a déjà un petit nid en construction. Il suffit de fermer les petits orifices du mur de la maison, de préférence le soir, quand elles ne sont pas actives. Si on condamne l’entrée du nid, alors c’est réglé. Qu’est-ce qu’il veut faire avec de l’eau savonneuse ? Elles n’aiment pas prendre de bain, donc pas besoin d’essayer de les énerver. (Près des maisons, il faut toujours enlever les nids de guêpes, si on veut passer un été tranquille).

      Cordialement

      Serge

  66. Bonjour,
    Bravo pour votre site et cet article très intéressant. J’aimerai profiter à nouveau de ma récolte mais il est vrai que ces dernière années, je laisse tout à Madame Nature (et pourtant l’hiver je m’em…erde à tout tailler!).
    Entre les frelons, les guêpes et surtout les carpocapses, c’est un désastre.
    Ici, ils parlent de réaliser des fenêtre de 30×30 mm qui attirent également les carpo:http://lafermedupuy.blogspot.fr/2009/04/quelques-pratiques-et-traitements.html
    Qu’en pensez vous?
    D’autre part, laisser la végétation pousser dans le verger et ne faucher qu’une seule fois par an ne constituerait t’il pas une biodiversité intéressante pour limiter les attaques dans les pommiers/poiriers?

    • Bonjour Fabrice,

      Un verger, c’est une lutte et beaucoup de travail, semaine après semaine, pour avoir un résultat correct. Entre les maladies, les ravageurs et les aléas climatiques, il y a de quoi faire. Si on pouvais laisser faire Dame nature et en plus avoir des belles récoltes, tous le monde serait preneur. De même pour laisser la végétation au verger, peut engendrer l’installation de campagnols et de mulots qui peuvent s’attaquer aux racines des arbres. Il y a des moyens de luttes, pour chaque ravageur, que je vais détailler sur d’autres pages. Il y a aussi des variétés qui sont moins sensible au maladies et certains ravageurs et qu’il faut favoriser

      Cordialement

      Serge

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *