– Le bouturage de la vigne

Partager via Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone

Présentation

Quand on pense à la vigne à fruits, nous avons tous, en mémoire la vigne d’un voisin ou d’une grand-mère offrant une multitude de petites grappes aux grains peu sucrés voire aigrelets qui finissaient dans l’estomac des oiseaux, ou qui pourrissaient sur la vigne. Un mauvais choix de variété et des absences de soins adaptés, surtout concernant la taille, suffisent à expliquer pourquoi de nombreuses vignes de particuliers restent essentiellement décoratives.  Faire un bouturage d’une bonne vigne résistante, va vous permettre de multiplier très facilement et pour pas cher, ce raisin dont vous avez apprécié la qualité. Cette technique est une forme de clonage : la bouture est génétiquement identique à la plante mère.

Pour multiplier une bonne variété de vigne ancienne, très résistante, rien de plus simple, comme je vais vous montrez sur cette page. Mais il ne faut pas bouturer n’importe quoi comme variété, pour ne pas être déçu du résultat.

Ce sont les cépages américains en général, des hybrides directs, qui n’ont pas besoin d’être greffés pour résister aux parasites et maladies et produire, qui peuvent être utilisés.

Si non, le mode de multiplication de la vigne par bouturage (franc de pied) est assez risqué à cause du Phylloxéra, comme avec des variétés de cépages Français.

Les cépages anciens résistants, demandant peu ou pas de taille, pas de traitements, sont beaucoup appréciés par les jardiniers. Les Anciens les évoquent avec nostalgie et  heureusement que certains, ont conservé quelques pieds, afin de les faire connaître aux amateurs, pour la consommation familiale. (Il faut absolument conserver ces variétés, qui font partie de notre patrimoine)

On assiste aujourd’hui à un retour des cépages hybrides. l’Union européenne autorise en 1999 les vins de cépages croisés, c’est-à-dire d’hybrides, qui de par leur composante américaine sont naturellement résistants aux agressions.

.

Le bouturage de vigne resistante aux maladies- bouture vigne.

couper les sarments à 3 yeux pour faire des boutures de vignes.

.

Les vignes hybrides

C’est la méthode ancestrale de croisement des espèces pour en améliorer la qualité et la quantité. En croisant les diverses espèces, on croise aussi le matériel génétique qui améliore la résistance de la plante. 

Ces hybrides Américains et Canadien, très bien adapté aux climats nordiques, (Comme au nord de la France), produit de grosses grappe très sucré et savoureuse.

Ces climats rigoureux ont incité les vignerons Canadiens à rechercher de nouvelles espèces de vigne, apportant ainsi au monde un autre vin et de nouvelles saveurs. À vous de les découvrir ! Mais également des très bons raisins de table, avec des variétés très hâtive ou tardive, très résistante aux maladies, qui donne une bonne production de fruits. Avec des cépages les plus résistants au froid, des hivers les plus rudes et résistant à des températures de -40 Celsius.  Les plants hybrides des « nouvelles variétés  » ont des avantages que les autres n’ont pas, comme : une excellente qualité souvent supérieure aux cépages ordinaires, un bon rendement, pas besoin de traitements et, en cas de gelées blanches, pas de conséquence sur la récolte, car les nouvelles pousses ne sont pas stériles, elles donnent des raisins.

Des cépages qui tolèrent mieux que les autres, les sols mal drainés, ou pauvre.  La Vigne craint l’excès d’humidité en été, elle préfère une certaine sécheresse.
Ce type de vigne produit des raisins fruités, avec un goût et une saveur légèrement tropicale ou d’ananas, de fraise épicée, ou parfumé goût de framboise, de litchi, de miel,… Des fruits de toutes les tailles, de toutes les couleurs et avec ou sans pépins. Excellent pour raisins secs sucrés, jus de raisin, raisin de table ou en vin de table familial.

.

IMGP3008

Malgré des sols trempés en 2013 et 2014, pas de problème, avec les pieds dans l’eau.

.

IMG_1251 - Copie - Copie

.

raisin resistant blue niagara.

IMG_1273

.

.

Planter une vigne chez vous

Planter une vigne au jardin, au verger ou dans un pot, sur un balcon, c’est non seulement la promesse de beaux fruits, mais aussi un plaisir pour les yeux : cette grimpante peu exigeante se lance à l’assaut des treillages, pergolas, palissage ou autres supports verticaux, et à l’automne, son feuillage se pare de couleurs flamboyantes.

Le choix d’une vigne à raisins est tel, que partout en France, jusqu’à 1500 m d’altitude, il est possible de cultiver sa vigne en pleine terre. La vigne est adaptée à tous les types de sol et résiste très bien à la sécheresse. 

Pour nous, les amateurs, la résistance aux maladies est très importante pour notre raisin de table, afin d’éviter tous les traitements et obtenir ainsi du raisin bio.

Ce qui jusqu’à il y a dix ans signifiait presqu’automatiquement qu’un raisin bon à manger, donnait un vin de piètre qualité.

Les anciens hybrides étaient décriés pour donner aux vins des goûts foxés. Ils étaient surtout employés en assemblages.

– Ce qui n’est plus vrai aujourd’hui avec les nouveaux cépages résistants es nés de la pression écologiste.

Les nouvelles générations d’hybride et les nouvelles variétés n’ont plus ce problème et ont considérablement évolué ces dernières années.
En général, elles ne diffèrent guère, aux cépages européens traditionnels, sur le plan organoleptique, surtout pour les raisins de table.

Comme Amandin et Perdin venant de France, Sirius, Phoenix, Palatinat, Rubens, Rondo et Regent d’Allemagne, Bianca, Nero, Zalagyöngye de Hongrie, muscat bleu de Suisse, et beaucoup de nouvelles variétés apparues un peu partout, pour le plaisir des amateurs et des producteurs en bio.

.

palissage pour vigne avec poteau pvc ma passion du verger.

palissage pour vigne sur deux etages avec poteau en tube plastique ma passion du verger.

mon raisin bio pour faire des boutures de vignes.

vigne en hiver après la taille.

.

Vignes de consommation familiale

.
En France, comme dans l’ensemble de l’Union Européenne, les plantations de vignes à raisin de cuve sont interdites, à moins qu’elles ne soient effectuées conformément à un droit de replantation, un droit de plantation nouvelle ou un droit de plantation prélevé sur une réserve de droits de plantation.

Cette interdiction s’impose aux particuliers comme aux viticulteurs professionnels, qu’il s’agisse de variétés strictement à raisin de cuve ou de variétés double-fin cuve/table, c’est à dire dont la production peut être utilisée en tant que raisin de table et en tant que raisin de cuve. Il n’est donc pas possible d’y déroger en vue de la consommation familiale. Les services de la viticulture, de la Direction Générale des Douanes et Droits Indirects, sont chargés du contrôle de cette interdiction.

Les variétés de vigne utilisées pour la production commerciale du raisin de table conviennent mal aux amateurs, car elles nécessitent des traitements antiparasitaires fréquents sans lesquels la production de raisin devient aléatoire, ce qui décourage la plupart des jardiniers.

A titre dérogatoire, la présence de la vigne à titre décoratif, sous forme d’une treille et à condition que la treille ne soit constituée que d’un seul pied, est tolérée.

Cependant, il est possible de planter des variétés strictement à raisin de table, c’est à dire non classées en tant que variétés de cuve.

De plus, devant le désir du grand public de pouvoir cultiver de la vigne à titre privé, l’INRA a obtenu par croisement des variétés de vignes relativement résistantes aux maladies de la vigne et a fait inscrire ces variétés au catalogue des espèces végétales comme variétés ornementales. De nouvelles variétés, dites d’agrément, ont été créées à l’INRA par hybridation et sélectionnées pour leur rusticité. Du fait de leur résistance élevée aux parasites, il suffit de leur appliquer deux à trois traitements par saison pour obtenir une belle récolte.

En conséquence, la vente, la plantation et la culture de ces variétés se font librement et la commercialisation de leurs produits est interdite. 

Les premières variétés diffusées sont :

Aladin : raisin noir, à grande grappe, baie ronde et pulpe juteuse,

Amandin : raisin blanc, à grande grappe, baie ovale, pulpe ferme et saveur musquée,

Perdin : raisin blanc, à grappe moyenne, baie sphérique, juteuse et aromatique.

– Cantin : raisin blanc,  produit des grappes assez grosses d’une excellente qualité, au goût muscaté

Les trois premières variétés sont des variétés à raisins blancs  et l’autre, une variétés à raisins noirs.

En raison de leur époque de maturité moyenne, Aladin et Amandin sont adaptées à la moitié sud de la France. Perdin, de maturité précoce, convient à toutes les régions. Ces variétés sont diffusées sous la marque AMPELIA, sous forme de plantes en conteneurs.

A ce jour, il existe beaucoup de variétés  de vignes très résistantes, pour les particuliers, dont les raisins peuvent être consommés comme raisin de table et qui non pas besoin de traitement.

(Comme Blue Niagara, Vanessa,  Vénus, New York, Maxi Wihte, Maxi Blue,…)

 Ce type de variétés de table, qui produit du raisin de belle présentation et de bonne qualité, est exclusivement réservé aux jardins d’amateurs, et ses produits ne doivent pas être commercialisés.

.

DSCF0393.

IMG_1269 - Copie - Copie.

.

Le Phylloxéra de la vigne

Le phylloxéra de la vigne est l’ennemi le plus redoutable de la vigne. Il s’agit d’un puceron (Phylloxéra vastatrix), dont le seul hôte connu est la vigne. Le phylloxéra se présente sous forme « gallicole », « radicicole » et « ailée et sexuée ». Sous forme radicicole, il vit et s’alimente des substances contenues dans la racine par le biais de piqûres, provoquant en très peu de temps la pourriture de la racine et la mort du pied de vigne.

Il faut préciser que les variétés européennes sont résistantes au Phylloxéra gallicole qui se développe sur les feuilles, alors que les variétés américaines le sont au Phylloxéra radicicole qui s’installe dans les racines. C’est pourquoi, dès la fin du XIXème siècle, des variétés américaines sont utilisées comme porte-greffes de Vitis vinifera, pour sauver le vignoble Français.

.

Cycle

Le cycle de reproduction annuel du phylloxéra

.

Phylloxéra sur feuille

Phylloxéra gallicole sur des feuilles de vigne.

.

Phylloxéra

A gauche : Phylloxéra radicicole / A droite : Phylloxéra gallicole sur des feuilles de vigne.                            Photos (c) Dr Joachim Schmid, Institut de Viticulture et croisement des cépages, Geisenheim, Allemagne

 

.

.

L’histoire du Phylloxéra en vidéo

.

.

.

.

Quand faire le bouturage ?

La bouture aoûtée, se pratique sur rameaux aoûtés, donc à partir de la fin août et jusqu’à la fin de l’automne, voire au début du printemps. Le bois est dur à la base et ne se plie pas facilement, mais l’extrémité des rameaux est encore un peu tendre. Avec cette technique, que m’a montré un ancien moniteur arboricole, Othon Muller, que je fais en général au mois de novembre, il y a très peu d’échecs. J’ai déjà réalisé des boutures du mois de septembre, jusqu’au mois de mars, avant le débourrement de la vigne et pas de problème de reprise.

.

quand réaliser les boutures de vigne

En automne et en hiver, c’est la meilleure période pour réaliser le bouturage de la vigne

.

.

Comment faire une bouture de vigne

Le bouturage vigne n’est pas compliqué à réaliser. Il s’effectue en deux opérations. Il faut d’abord prélever et préparer les boutures après la chute des feuilles, puis les planter dans un pot ou en pleine terre. Pour effectuer ces opérations, il faut vous munir d’un sécateur, d’un bon couteau qui coupe et d’une hormone de bouturage.  Pour bouturer la technique consiste à tremper le fragment de végétal dans votre mélange d’hormone afin de favoriser la croissance des racines. Il existe de nombreuses solutions pour faire soi-même son hormone de bouturage, si vous avez le temps de le faire à l’avance. (Les Ronces, le Saule, grain de céréales, la Salive, L’urine, purin de plantes).

Les hormones de bouturage semblent souvent être la clé pour réussir une bouture.  Mais quelle que soit la forme utilisée, il est très important, pour la réussite de l’opération, de respecter les consignes de dosage, à savoir « secouer la bouture pour faire tomber le surplus de poudre » en ce qui concerne les hormones en poudre, et « tremper que 10 secondes la bouture dans la solution diluée ».

.

 

prelever des sarments sains de l'année, droits et bien lignifies pour realiser des boutures de vigne

Prélever des sarments sains de l’année, droits et bien lignifiés.

.

On choisi les plus beau et les plus gros sarments, pour realiser des boutures de vignes

On choisi les plus beau et les plus gros, s’ il y a le choix.

.

IMG_2346

De chaque sarment, on peut réaliser 2 à 3 boutures.

.

IMG_2347

Je coupe à trois yeux au minimum, chaque sarment, pour avoir une bouture de 30 cm environ.

.

couper les sarment a 3 yeux pour faire des boutures

L’espacement entre les yeux, varie suivant la vigueur de chaque sarment.

.

couper les sarment a 3 yeux pour faire des boutures de vigne resistante

On peut tailler 2 à 5 boutures par sarment, suivant sa longueur. Je coupe environ 3 à 5 cm au-dessus du bourgeon, pour éviter une infiltration d’eau durant l’hiver, avant le reprise du bourgeons.

.

IMG_2360

Voila, c’est facile à faire.

.

IMG_2353

Maintenant, il faut couper les vrilles sur les boutures.

.

regrevudnoissapamegres - boutures vignes -comment faire des boutures de vignes resistantes -pour planter des pieds de vignes pas cher- ma passion du verger- bouture de vigne résistant- bouturage vigne- bouture raisin- comment faire une bouture

Pour réaliser les boutures, il faut un couteau qui coupe et de l’hormone de bouturage.

.

bouture de vigne résistant- bouturage vigne- bouture raisin- comment faire une bouture

Pour commencer, on place le couteau sur le coté opposé, face au bourgeon du bas.

.

regrevudnoissapamegres - bouture de vignes - mutiplier les vignes - bouturage en coupant un oeil en biseau, sur un morceau de sarment de vigne

Pour faire un coupe en biseau, de 3 à 4 cm de long, comme pour une greffe à l’anglaise.

.

La coupe doit etre nette et franche, pour faire une bouture de vigne

La coupe doit être nette et franche, si possible.

.

preparation des boutures de vigne en coupant en biseau les yeux du bas d'un bout de sarment bouture de vigne résistant- bouturage vigne- bouture raisin- comment faire une bouture

Ne pas inverser le haut avec le bas de la bouture, pour couper en biseau.

.

bouture d'un raisin - la coupe doit etre nette et franche pour realiser le bouturage du raisin - regrevudnoissapamegres

On voit bien, la différence entre les espacements des bourgeons, qui pourtant, proviennent du même pied de vigne.

.

il suffit de tremper le biseau, dans l'hormone de bouturage le sarment de vigne

Maintenant, il suffit de tremper le biseau, dans l’hormone de bouturage. Le sachet de poudre d’hormone est prête à l’emploi. Elle est simple à utiliser, avec peu de risque de surdosage.

.

hormones de bouturage pour des vignes, bouturage groseilles, bouturage raisin

Secouez la bouture pour faire tomber le surplus de poudre d’hormone de bouturage, dans le sachet.

.

Un surdosage d'hormone peut entraîner l’apparition d'un cal, des déformations et la mort de la bouture.

Un surdosage d’hormone peut entraîner l’apparition d’un cal, des déformations et la mort de la bouture.

.

.

La plantation des boutures au jardin

Les vignes sont un peu difficiles concernant leurs conditions de sol, mais, assurez-vous qu’elles sont correctes avant de planter.  Pour cela, repiquez vos boutures en pépinière dans une bonne terre bien humide. Laissez sortir le bourgeon supérieur de 5 cm du niveau du sol. Vous devez laisser un espace d’environ 20 à 30 centimètres entre chaque bouture et n’oubliez pas d’arroser légèrement.

 

 

.

IMG_2401

Faire un trou de 20 à 25 cm de profondeur, selon la longueur de la bouture. On peut utiliser un plantoir, une pelle de plantation, d’un tire-racine, une tige, un bout de bois, …, pour ne pas enlever l’hormone de bouturage, sur la bouture.

.

IMG_2403

Mettre le plant dans le trou, et laissez sortir le bourgeon supérieur juste à 5 cm au niveau du sol. Reboucher le trou et tasser la terre avec la main.

.

plantation des boutures de vignes au jardin

Espacement des boutures de 20 à 30 cm, suivant la place disponible.

.

IMG_2407

Planter en ligne, pour favoriser le binage et l’arrosage.

.

Ma petite pépinière, pour réaliser mes boutures, les greffages, et mes porte-greffes de vigne

Ma petite pépinière, pour réaliser mes boutures, les greffages, et mes porte-greffes.

.

faire-des-boutures-de-vignes-resistantes et marquage des varietes de raisin boutures -bouture de vigne résistant- bouturage vigne- bouture raisin- comment faire une bouture

On peut utiliser un code couleurs, avec du ruban adhésif, pour marquer les différentes variétés de raisin.

.

bouturage de vignes - les bourgeons des boutures, comme ceux de la vigne gonflent au printemps.

Suivant la météo, dès le mois d’avril, les bourgeons des boutures, comme ceux de la vigne gonflent : le printemps est proche !

.

IMG_0521

Après quelques jours, la feuillaison, une pointe verte va rapidement laisser apparaitre les feuilles puis les inflorescences. C’est à ce stade que la vigne est sensible au gel, car les bourgeons étant déjà pourvus des futures grappes, leur destruction totale anéantirait la récolte pour l’année. (Mais pas important, pour nos boutures)

.

bouture de vignes - marcotage vignes- comment bouturer du raisin- bouture de vigne au printemps.

Au mois d’avril, dès que la température au sol atteint 10°, les bourgeons s’ouvrent et rejettent leur bourre, aussi appelé coton.

.

regrevudnoissapamegres - bouturer vigne- comment bouturer vigne

Les bourgeons gonflent, s’ouvrent et laissent apparaître une jeune pousse, ils finiront par se fendre.

.

Bouturage de vignes- multiplier vos vignes anciennes et resistantes- sauvegarder les varietes raisins non sensible aux maladies- ma passion du verger- passion potager- bouture de vigne résistant- bouturage vigne- bouture raisin- comment faire une bouture -regrevudnoissapamegres

Fin du printemps, c’est la feuillaison, les feuilles commencent à se développer, elles apparaissent, se déroulent et s’étalent.

.

IMG_0968

Après le débourrement, les bourgeons se développent, les sarments commencent à grossir. Maintenez la terre légèrement humide durant l’été, mais sans excès. Suivant les années et les variétés, on peut déjà avoir une ou deux grappes de raisin par pied.

.

.

Repiquer les plants de vigne.

 La meilleure période reste l’automne pour la plantation, car elle favorise l’enracinement avant l’hiver et donc la reprise au printemps.

La plantation s’effectue en automne avant les premières gelées. Choisissez bien son emplacement, car son enracinement est profond. Le sol de votre jardin ou de votre verger, doit être calcaire, grossier, sablonneux et drainé.

Offrez-lui un emplacement chaud, baigné de soleil et préservé des vents froids, et une terre légère, profonde et plutôt calcaire. Si vous créez un rang, espacez les vignes d’au moins 1 m. Pour une treille haute située contre une façade, prévoyez un plant tous les 2 m. Laissez un espace entre le mur et la future ramure pour que l’air circule, gage de bonne santé du feuillage.

Dans tous les cas, offrez-lui un maximum de chaleur ; les terrains en pente, orientés sud, sont idéals.

.

IMG_1547

Attendre fin novembre, après la chute des feuilles, pour repiquer les jeunes plants de vigne.

.

IMG_2411

Suivant la nature du sol et l’espacement entre les boutures, on arrive à les prélever en mottes, pour une reprise plus rapide.

.

plantation des pieds de vigne

Utiliser une fourche à bêcher, pour sortir les jeunes plants très rapprochés, afin de ne pas couper de racines.

.

replanter les pieds de vigne boutures l'annee suivante pour realiser votre vignoble

On peut raccourcir les racines trop longues et faire une taille à 3 yeux du sarment de l’année, avant la plantation.

.

IMG_0058

La suite de mon projet 2015, avec une rangée de vignes, avec diverses nouvelles formes, qui vont compléter et personnaliser mon verger. (Je vais vous expliquez sur une autre page)

.

IMG_0064

Les plants de vigne sont espacés, suivant la forme que je vais réaliser.

.

IMG_0066

Environ 25 plants de vignes sur 50 mètres de longueur.

.

IMG_0794

Je n’ai pas encore eu le temps de faire le palissage, mais c’est prévu cette année.

.

IMG_0877

Malgré une grande sècheresse en 2015, tous mes plants, on bien repris, sans un seul arrosage. J’ai rajouté une deuxième ficelle pour maintenir les sarments bien droits.

.

nouvelle plantation de vignes resistantes de bouturage

La Vigne a besoin d’être palissée ou tuteurée le long d’un mur, d’une treille ou d’une pergola.

 

.

IMG_2210

La suite sur une autre page.

.

.

Autres solutions de bouturage

Pour gagner du temps, on peut planter les boutures à l’endroit prévu, pour accueillir la future vigne, et ainsi éviter un repiquage. Mais pour être sûre du résultat, il vaut mieux planter plusieurs boutures ensemble et choisir le plus beau par la suite et supprimer les autres. On peut également planter des boutures dans des pots, à l’intérieur de la maison, pour faire débourrer plus vite. Il faut juste de la chaleur et de la lumière.

.

IMG_0519-1

Espacement de 5 à 10 cm environ et 3 à 5 boutures par emplacement.

.

Vignes pots

Une bouture par pot.

.

.

Mes vignes et mes réalisations

J’ai acheté et planté mes premières vignes de variétés françaises, il y a 20 ans. Après quelques années, j’ai été déçu du résultat, car dans notre région, ils ne mûrissent pas ou sont constamment malades. Après 4 ans, j’ai tout arraché, car ce n’est pas ce que je voulais. C’est Othon Muller, qui m’a fait découvrir une ancienne variété américaine, qu’il avait depuis 40 ans chez lui. Il m’a donné quelques boutures, et c’est à ce moment que j’ai eu un coup de cœur et une passion pour la vigne. J’ai donc réalisé mon premier palissage et mes premières formes il y a douze ans. Depuis, mon vignoble s’agrandit d’année en année, car c’est un fruit que j’adore et qui ne me prend pas beaucoup de temps.  Dans ma prochaine vie, je deviendrais surement un vigneron, j’adore travailler avec la vigne et transformer le raisin.

.

IMG_1660

Mon premier palissage

.

IMG_0054.

.

Voir comment construire une treille pour la vigne

Cliquer sur ce lien:   main-animee

http://mapassionduverger.fr/mon-verger/construire-une-treille-pour-la-vigne/

.

IMG_1666.

IMG_0499.

IMG_1449.

IMG_2648.

.

Les utilisations du raisin

La vigne est un très bel arbre fruitier, nous régalant de son raisin, dès la fin de l’été. Les avantages du raisin pour la santé sont multiples, car ce fruit exquis renferme dans ses grains tout un trésor de douceur et de bienfaits qui méritent d’être connus et utilisé.

Nature ou cuisiné, le raisin se mange nature avec des fromages ou du jambon cru. On peut le poêler avec du foie gras frais, de la volaille, du porc ou l’utiliser dans des recettes sucrées comme les tartes, les clafoutis, les crumbles,…

.

IMG_1249 - Copie - Copie

Du bon raisin sain et à savourer nature, et apprécié par toute la famille, sans modération.

.

Confiture raisin

Du bon raisin en confiture, on l’adore et à déguster toute l’année.

.

Gateau raisin

En tartes ou en clafoutis, encore tiède, c’est géniale.

.

.

Comment faire un bon jus de raisin

Vous en avez assez de toujours acheter votre jus de raisin chez l’épicier du coin ? Assez de ces jus remplis de produits chimiques et de conservateurs ? Suivez ces étapes pour faire chez vous, tranquillement, votre propre jus de raisin maison. Vos fruits devront être très mûrs, et d’une bonne qualité gustative.

main-animee.

A voir sur cette page : http://mapassionduverger.fr/transformation/comment-faire-un-bon-jus-de-raisin/

.

Traubensaft rot.

IMG_1461

.

.

.

Voir comment réaliser son vin maison naturel

A voir sur cette page : main-animee

http://mapassionduverger.fr/transformation/faire-son-vin-maison-naturel/

.

.

vino e cantinetta.

IMG_2645

Mon vin maison.

.

.

Mon verger en vidéo :

Survol de mon verger qui, vu du ciel et avec le givre, dessinent les formes géométriques des mes arbres fruitiers.

.main-animee

A voir sur cette page : 

http://mapassionduverger.fr/mon-verger/une-petite-balade-dans-le-verger-givre/

.

.

.

.

.

Je vous souhaite une bonne année 2016

.

.

.

.

.

En espérant que tous vos vœux soient exaucés.

.

.

 

3.

.

A votre santé, mais avec modération bien sûr !

.

.

.

Partager via Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone
26 commentaires

26 réflexions au sujet de « – Le bouturage de la vigne »

  1. Encore un super partage merci! Je viens justement d’acheter un lot de trois vignes sur baldur garten vanessa newyork et venus j’espère être satisfait reste plus qu’a appendre à tailler!
    Damien

  2. Bonsoir Serge,
    Encore un article très utile et complet !

    Si j’ai bien compris, les vignes ainsi bouturées attendent leur greffon non ?
    Je ne connais pas de bonne variété de vigne qui se reproduisent fidèlement sans que l’on greffe sur un porte-greffe américain, qui eux ne donnent pas de bons raisins, je ne comprends pas comment obtenir du bon raisin par unique bouturage…?

    • Bonsoir Pierro,

      Non, si tu as une bonne variété, pas besoin de la greffer, car les nouveaux plants sont génétiquement identique à la plante mère. La personne qui me l’a montré, utilise cette technique depuis 40 ans, avec toujours la même qualité du raisin et je peux le confirmer. C’est la même chose pour les boutures de groseilles, cassissier,…

      Aujourd’hui, les porte-greffes sont des hybrides entre les vignes américaines et la vigne européenne, combinant la résistance au phylloxera des unes à la tolérance au calcaire de l’autre. Il existe de nombreux porte-greffes adaptés à toute sorte de situations géographiques, climatologiques et pédologiques.

      Cordialement

      Serge

  3. bravo pour votre site ,il est super . J’y vais très souvent . J’ai moi-même des vignes blue Niagara que j’ai reçu de Muller Othon , elles sont très bonnes et sans maladies . Je voulais juste vous dire que le moniteur Muller Othon est décédé aujourd’hui

    • Bonjour Alain,

      Je viens d’apprendre la nouvelle par Jucoop, dont il était un des fondateurs et pour laquelle il s’est beaucoup investi. Avec cette page, je voulais lui rendre hommage, pour son travail, sa connaissance en arboriculture et sa gentillesse. On le gardera toujours en souvenir, à chaque fois qu’on va manger ce raisin, dont il était très fier. On se souviendra également de lui, sur son tracteur à 88 ans, ramener les pommes de son verger à Sarre-Union, année après année. C’était un moniteur passionné qui a partagé son expérience sur les techniques de l’arboriculture avec le plus grand nombre de personnes.
      Merci Othon.

  4. Bonsoir,

    C’est toujours un plaisir de lire et relire votre site surtout pour moi qui est une débutante depuis cette année en greffage d’arbres fruitiers (cerisiers, pommiers,…).

    En lisant attentivement votre post sur le bouturage de la vigne, je note qu’on peut réaliser des boutures jusqu’en mars avant le débourrement. Donc, est-ce que cela signifie qu’on peut prélever même en mars des boutures sur la vigne?
    Merci d’avance pour votre réponse.
    Bonne soirée.

    • Bonjour Nolwem,

      Suivant la situation géographique et le temps, on peut prélever même au mois de mars. Il faut juste éviter de prélever ou de tailler, à la montée de la sève, pour ne pas faire pleurer la vigne. Fais un essai, tu verras et si c’est une grande vigne, tu peux prélever sans problème quelques boutures.

      Cordialement

      Serge

  5. Bonjour Serge, est-ce que je peux planté mes boutures en novembres à l’endroit précis ou il devront être pour éviter le repiquage .
    PS je suis au Québec zonage est de 4 .
    Merci!

    • Bonsoir Sylvain,

      Bien sûr, pour gagner du temps, on peut planter les boutures à l’endroit prévu, pour accueillir la future vigne, et ainsi éviter un repiquage. Mais pour être sûre du résultat, il vaut mieux planter plusieurs boutures ensemble et choisir le plus beau par la suite et supprimer les autres. (Voir photo sur la page).

      Cordialement

      Serge

    • Bonjour,

      Ce cépage est un vieil hybride fort utilisé et diffusé en Belgique. Peut-être qu’un autre lecteur peut t’en fournir, avec de la chance, car je ne connais personne qui le possède.

      Cordialement

      Serge

  6. merci pour ce trés joli partage clair et complet , j ‘ai une vigne ancienne je vais déménager en province et je vais pouvoir en ’emmener un souvenir grâce à vous
    je vous souhaite tout de bon !
    Nathalie

  7. Bonjour,
    Bravo pour votre site que j’ai découvert récemment, il m’a donné envie de redonner vie au verger des mes grands parents laissé de coté. Concernant la vigne, j’ai planté deux pieds de vigne il y a 3 ans, des cépages français, mais j’avoue qu’ici, en plaine argileuse, ils ne donnent rien d’intéressant ce qui est démotivant.
    J’ignorais l’existence de ces cépages hybrides résistants et suis maintenant confiant pour arriver obtenir de beaux raisins dans l’avenir. Merci.

    • Bonjour Gérard,

      C’est vrai que les vignes résistants commencent à intéresser les vignerons bio, car plus besoin de traiter, pour avoir de beaux raisins.

      Cordialement

      Serge

      • Bonjour Serge,

        comment savoir de quels types de vigne il s’agit , quand on a pas l’historique. J’ai a côté de chez moi un pied de vigne abandonné qui fait du raison un peu gout framboise.
        Est il résistant pour que j’en fasse des boutures?

        merci pour ce bel article.

  8. bonjour Serge,
    merci pour votre partage de connaissance.
    j ai mon voisin (83 printemps)qui a dans son potager des vignes qui dates de son grand père. il me dit que les ont à peu près 120 ans. il y a différentes variétés. est ce possible de bouturer ce type de vigne et avoir un aussi bon raisin sachant que je ne sais pas si les pieds sont greffés ou pas ?

    • Bonjour Xavier,

      Si c’est des vignes de prés de 120 ans et avec du bon raisin résistant aux maladies, alors tu peux les bouturer sans problème. Car à l’époque, on ne connaissait pas encore de porte-greffe comme de nos jours, donc je pense que c’est ces vignes sont déjà issue de boutures.

      Cordialement

      Serge

  9. Bonjour,
    Je suis toute jeune novice et souhaitant bouturer un pied de vigne j’ai suivi vos précieux conseils. Un grand merci pour le partage! J’ai fait 5 boutures en pot et 2 ont déjà sorti des feuilles un troisième est en train. Mais maintenant je ne sais plus trop quoi faire. Faut il que je les laisse pousser dans les pots? Quand est ce que je les passe en pleine terre?
    Merci d’avance
    Emilie

    • Bonjour Émilie,

      Pour l’instant, il faut les laisser dans les pots, pour développer les racines. Une fois que les boutures ont poussé de 50 cm, tu peux les sortir du pot, pour les mettre en pleine terre.

      Cordialement

      Serge

    • Casser un bourgeon n’est pas trop grave. il y a des bourgeons latents qui n’attendent que ça pour démarrer. Seul ennui, cela retarde la croissance.

  10. Bonjour Serge,

    Merci pour vos partages et vos conseils, sans oublier les réponses à nos questions…
    J’aimerai compléter mon verger par quelques pieds de vignes. Avant de les planter , j’aimerai savoir si il faut être vigilent à certains facteurs: qualité du sol? ensoleillement? zone ombragé? Vent? orientation?
    Pour ma part, le verger est au soleil tout au long de la journée, au sommet d’une petite butte (là où se trouvait les vergers des anciens plein de bon sens…), mais avec toujours un peu de vent… Utile pour sécher mes fruits et éviter des maladies, mais est-ce que cela ne va pas être négatif à la plantation de vignes?
    De plus est ce que les pieds de vignes vendus par les pépiniéristes de notre région correspondent à ce que vous avez écris dans votre article?
    Merci d’avance…
    Adam

    PS: j’adore la vidéo aérienne de votre verger en hiver, une vidéo au printemps avec les fruitiers en fleur est-elle envisagée??

    • Bonjour Adam,

      Concernant la vigne, pas besoin de se poser beaucoup de questions, car elle pousse partout. Il y a presque dans chaque village des noms de parcelles ou des lieux-dits : Reeberg.

      Pour nous, les amateurs, il faut choisir des variétés résistantes aux maladies, qui n’ont pas besoin d’être traitées.

      Concernant la vidéo de printemps, elle verra surement le jour, si le temps le permet.

      Cordialement

      Serge

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *