– Planter des cerisiers sans vers.

Partager via Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone

Présentation

Les cerises charnues, rebondies, sucrées, juteuses et colorées, c’est beau et c’est bon, il y en a pour tous les goûts : sucrées (bigarreaux) ou acidulées (griottes). On les aime en tartes ou en clafoutis, en confiture, en jus, dans les salades de fruits.  Le cerisier est l’un des fruitiers les plus courants de nos vergers. Le temps des cerises ne dure pas longtemps, mais la popularité de ce fruit rouge, qui « signe » littéralement le printemps, est considérable. Certes, elle a été précédée par la fraise, mais la cerise garde la primeur d’être le premier fruit à noyau de l’année. Les variétés précoces arrivent en mai, puis les variétés plus tardives prennent le relais jusqu’en juillet.

Les cerises douces que nous consommons et qui composent plus de 90 % du verger de cerisiers français sont des bigarreaux. ‘Burlat’ est la variété précoce de référence. Elle est suivie dans la saison par des variétés plus tardives telles que ‘Regina’, ‘Tardif de vignola’ ou ‘Reverchon’.

.

(Cliquer 2 fois sur les images)

Kirschen

.

IMG_0405.

IMG_0635.

.

La disparition des cerisiers

L’arbre et le fruit étant particulièrement fragiles et sujet aux attaques, aux maladies et aux dépérissements dans nos vergers.  Les raisons peuvent être d’origine cryptogamique, bactérienne, virale, animale, désintéressement,… La culture de cerisiers demande une attention particulière et un entretien régulier.

.

IMG_1396

Asphyxie racinaire.

.

First2

Moniliose sur rameaux.

.

18774_full

Moniliose sur fruits.

.

303082_1_articledetail_537e76f900e2c

La maladie criblée.

.

chancre-bacterien-540x375

Le chancre bactérien

.

.

Les ravageurs des cerisiers

Les dégâts peuvent varier d’une année sur l’autre, comme on peut le remarquer après un hiver très froid, ou après une année sans fruits. Ils se révèlent particulièrement graves lorsque le temps est chaud pendant l’été. Les fruits attaqués sont dévorés par les asticots, ou les oiseaux et les feuilles piquées ou dévorées par les insectes.

La perte de récolte peut être assez élevée du fait des dégâts causés directement par les larves et qui rendent les fruits impropres à la consommation.

.

Puceron noir du cerisier.

.

181_crop_644x320_130621-0256-k .

 

cerises-moches

Dégâts des oiseaux.

. Image2

.

.

Voir la protection des cerises

Sur cette page, vous pouvez trouver toutes les protections possibles contre les ravageurs des cerises :main-animee

(Cliquer sur le lien)

http://mapassionduverger.fr/maladies-et-ravageurs/protection-des-cerises/

.

Fruit-Tree-Net-Large

.

IMG_0166.

IMGP3307

.

.

 La causes de dépérissement de mes cerisiers

Avec une année 2013 très humide (Cumul de précipitations de 1095 mm) et un début d’année 2014 pas beaucoup mieux, le sol est gorgé d’eau. On risque l’asphyxie des racines dans un sol très humide, ce qui peut être le cas lorsque le sol est compacté lors de la plantation. Même si certaines plantes sont très tolérantes, les fruitiers en général, sont très sensibles aux sols trop humides et à l’humidité stagnante.

  Dans ce cas, plantez vos arbres fruitiers sur une butte, afin que les jeunes racines restent sèches.

.

IMGP3131.

IMGP3129

Le 07.08.2014

.

IMGP3128.

IMGP3008.

IMGP2682

02.02.2014

.

.

 Résultat en 2014 de l’asphyxie radiculaire ou racinaire

L’excès d’humidité du sol provoque l’asphyxie radiculaire. L’eau en excès envahit les pores du sol en chassant les gaz, y compris l’oxygène, ce qui entraîne le dépérissement et la mort des racines. Les symptômes se manifestent par une mauvais débourrement des bourgeons au printemps, des flétrissures de pousses, de très petits fruits, une mauvaise croissance durant l’été et le dépérissement progressif de l’arbre. (Plus ou moins rapide, suivant l’importance de l’asphyxie radiculaire). Même visible sur plusieurs anciens cerisiers hautes-tiges, qui commencent dépérir en 2014, au tour de nos villages.

.

IMG_0632

Printemps 2014.

.

IMG_06321

Le 06.04.2014.

.

IMG_0599

On peut déjà voir le premier cerisier, qui a déjà moins de vigueur que les autres

.

IMG_0045

J’ai donc enlevé toutes les fleurs, pour lui redonner plus de vigueur (3 heures de travail)

.

IMG_0044

Mon cerisier Moreau.

.

IMG_0046

Le 21.06.2014

.

IMG_0054

Les feuilles commencent a faner.

.

IMG_0306.

IMG_0305.

IMG_0620

Le 08.08.2014

.

IMG_0303

Mon cerisier Noir de Westhoffen, le 21.06.2014

.

IMG_1396

Le 25.07.2014

.

.

Que faire ?

Ne pas croire, que c’est toujours facile, car il faut beaucoup de motivation, pour faire face à tous les problèmes du verger, qu’on peut rencontrer en une année.  Mais il y a toujours des solutions, pour améliorer ou éviter de refaire les mêmes erreurs.  La cerise est un de mes fruits préférés, donc je ne veux pas m’en priver.

  • Prévoir une solution contre l’excès d’humidité du sol qui a provoqué l’asphyxie radiculaire.
  • Essayer de sélectionner des variétés résistantes à certaines maladies du cerisier.
  • Prévoir une nouvelle plantation avec une protection efficace des cerises.
  • Une meilleure pollinisation des cerisiers même par mauvais temps, avec une plantation plus serrée.

.

J’ai fait mon choix à cause de ce nouveau fléau, qui va changer l’arboriculture dans les années à venir.

 

 Nouveau ravageur des cerises

Les dégâts dans nos vergers et potagers en 2014.

Ce fléau est bien arrivé en Lorraine, en Alsace, comme dans le reste de la France et va se développer à une vitesse incroyable. En effet, une fois que l’on sait détecter le Drosophila suzukii, on comprend très vite, la catastrophe qui nous attend.  Drosophila suzukii est un ravageur originaire d’Asie, qui connaît depuis 2008 une progression spectaculaire de son aire de répartition. Identifié en France officiellement en 2010, il cause des dégâts très importants sur de nombreuses espèces fruitières, notamment sur cerises et petits fruits rouges (fraises, framboises, mûres, myrtilles).  Il peut attaquer la plupart des espèces de fruits à chair tendre (myrtilles, framboises, mûres, fraises, cerises, raisins, pêches, prunes, kiwis) et de nombreux fruits sauvages (cerises et mûres sauvages, cornouilles, vigne vierge, solanacées, caprifoliacées, rosacées comme le cynorrhodon etc.). Les cerises et le sureau semblent être leurs plantes-hôtes préférées

A voir sur ce site pour informer les gens au plus vite pour essayer de freiner ce fléau :main-animee

http://mapassionduverger.fr/maladies-et-ravageurs/des-nouveaux-vers-dans-nos-fruits/

..

suzukii_male.

Image2.

.

Solution contre l’asphyxie radiculaire

Il y a deux solutions possibles pour éviter une asphyxie radiculaire pour ma nouvelle plantation.

  • Réaliser un drainage :

Le drainage du terrain permet de laisser respirer le sol et d’évacuer l’eau vers le réseau public des eaux pluviales ou un fossé. Il est particulièrement utilisé pour les terrains en pente, les sols argileux ou limoneux, plus sujets à retenir l’eau.  Le drainage est important pour la bonne santé des plantes et l’aération des racines. Comme j’ai fait pour mes pêcher de l’autre coté du verger.

.

drain.

.

  • Agrandir la butte.

C’est la solution que j’ai retenue, car le terrain est trop plat à cet endroit pour faire un drainage.  J’ai donc commandé quelques bennes de bonne terre sablonneuse, pour remonter mes buttes. Il fallait profiter du temps sec, du mois de juin pour le réaliser, pour ne pas faire de dégâts, dans le verger. J’avais déjà remplacé des cerisiers, il y a trois ans, pour tester cette méthode, qui a donné un bon résultat.

.

IMG_0365.

IMG_0368.

IMG_0370

Le 21.06.2014, j’ai eu les 5 bennes de bonne terre.

.

IMG_0384.

IMG_0386.

IMG_0388.

IMG_0418

Aussitôt, mis en place, avec l’aide de Juju, qui m’a aidé pendant ses vacances.

.

IMG_0412

Le 26.08.2014

.

IMG_0619

Environ 20 cm de terre en plus.

.

IMG_0477 .

IMG_0423

Également aux dernières plantations.

.

IMG_0425.

.

 Enlever les anciens cerisiers

Pour préparer l’emplacement de la nouvelle plantation, j’ai enlevé trois cerisiers en demi-tige et la mirabelle de Flotow (Variété non-gustative et pas intéressante pour la transformation) Début octobre, avec un temps relativement sec, il fallait profiter pour le faire, pour ne pas faire de dégâts dans le verger. Il suffit de 15 minutes, pour enlever quelques années de travail et de souvenir.

.

IMG_1395

Le 04.10.2014

IMG_1399.

IMG_1400.

IMG_1404.

IMG_1405 .

IMG_1407.

IMG_1409

Voilà, ce qu’il en reste.

.

IMG_1410.

IMG_1413.

IMG_1420

Lucien (mon beau-pére) en a profité, pour sortir son tracteur, afin d’enlever les souches.

.

IMG_1421

Un coup de pelle en haut.

.

IMG_1422

Un coup de pelle en bas.

.

IMG_1430

C’est déjà fini.

.

IMG_1425

Il fallait le freiner, car il ne voulait plus s’arrêter, tellement il s’est amusé.

.

IMG_1435

On peut bien voir, l’asphyxie radiculaire et racinaire.

.

IMG_1436

Les racines sont mortes.

.

IMG_1430

C’est pareille pour l’autre.

.

IMG_1432

On peut voir également la longueur des racines de l’arbre.

.

IMG_1434

Plus de 3 mètres.

.

IMG_1431

Racines mortes

.

IMG_1428

Jeune cerisier demi-tige avec racines saines.

.

IMG_1429

On voit bien la différence.

.

IMG_1428

Beaucoup plus de racines et radicelles

.

IMG_1439.

IMG_1440

Une remorque pleine.

.

.

La plantation de ma nouvelle haie fruitière de cerisiers

J’ai donc fait le choix d’une haie fruitière de cerisiers pour plusieurs raisons :

  • Des plus petits arbres pour faciliter la protection des cerises avec des filets anti-insectes
  • Possibilité  de choisir plusieurs variétés et pouvoir ainsi étaler la récolte sur plusieurs semaines.
  • Une meilleure pollinisation, grâce au vent, en rapprochant les cerisiers. (Car, nous avons souvent des températures trop basses, pour favoriser l’activité des abeilles, au moment de la floraison des cerisiers)

.

IMG_1551

Mise en place de la ficelle.

.

IMG_1554

Le 11.11.2014

.

IMG_1562

Préparation des trous

.

IMG_1559

Mise en place des tuteurs.

.

IMG_1558

Tuteur de 1,50 m, coupé en deux.

.

IMG_1564

Alignement suivant la ficelle et d’après le mètre ruban, tous les 3 mètres

.

IMG_1566

Voilà.

.

IMG_1568.

IMG_1570

De même pour l’autre coté.

.

IMG_1572.

IMG_1583

J’ai commandé, 10 variétés de cerisiers sur porte-greffe Maxma.

.

IMG_1585

Plantation suivant l’ordre de récolte.

.

IMG_1586

Les variétés précoces arrivent en mai, puis les variétés plus tardives prennent le relais jusqu’en juillet.

.

IMG_1587

La taille sera effectué début février.

.

IMG_1588

Pour faire des basses-tiges de 30 cm.

.

IMG_1589.

IMG_0017

Photo du 04.01.2015, après le fonte de la neige.

.

.

 Installation des filets

Le filet anti-insectes est une méthode alternative aux traitements chimiques. Utilisé en agriculture biologique, il permet de protéger efficacement les cultures de l’attaque de certains parasites. Mais je pense que le filet ne va pas tout résoudre, car dès que l’on intervient dans la nature, il y a des conséquences.  Les filets sont efficaces contre la mouche de la cerise, le drosophile suzukii et contre  les attaques des oiseaux, mais également empêcher les auxiliaires de faire leur travail.  Mais en tout cas, c’est le seul moyen existant de manger des cerises sans vers et non traitées dans l’avenir de l’arboriculture.

  • Protection individuelle de chaque arbre 

.

Kirschfruchtfliege Fliegenschutz SW (4). filet-anti-insectes-540x405.

.

.

  • Protection collectif par rangée ou haie fruitière

.

 

238-Alt-mouches-pour-cerisiers-Pour-lutter-contre-la-mouche-de-la-cerise.

img1.

.

 

Le doute pour l’avenir

Car ce fléau est une vrai catastrophe,  pour les arboriculteurs, les viticulteurs, les maraichers et les amateurs cultivant des jardins familiaux. Car beaucoup de questions reste encore sans réponses pour l’instant :

  • Est-ce que nous aurons des fruits et des légumes, qui seront traités jusqu’à  notre consommation?
  • Est-ce que un fruit attaqué et qui pue et donnent rapidement un goût de vinaigre, aura un incidence dans la fermentation des moûts ?  (Vin et distillation).
  • Est-ce qu’il faudra récolter nos fruits encore vert ?
  • Est que les futurs plantations seront sous des filets, et vont encore décourager un peu plus nos producteurs?
  • Est-ce que la récolte mécanique, ne pourra plus se faire, s’il y a des dégâts dans les parcelles ?

.

Image15.

.

C’est également une raison qui va favoriser la disparition des arbres de nos campagnes

Cliquer sur ce lien:   main-animee

http://mapassionduverger.fr/cree-un-verger-familliale/la-disparition-des-anciens-vergers/

.

Streuobstwiesen_2642010

.

.

.

Résultat dans quelques années

.

.

Partager via Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone
11 Comments

11 thoughts on “– Planter des cerisiers sans vers.

  1. Vraiment super votre blog. Sur un terrain de 40 ares j’ai privilégié les demi tiges dont 3 cerisiers après vous avoir lu, je m’interroge ! Ils ne sont pas encore plantes. Que feriez vous ? Merci

  2. Bonjour,
    Impressionné par votre site et votre travail au verger !
    Pour vos petits cerisiers (porte-greffe maxma)quel pépiniériste avez-vous choisi ?
    Car je cherche des variétés hâtives comme proche bernard.
    merci pour votre site, bonne continuation.

    • Bonsoir Berni,

      Presque toutes les associations et syndicats arboricoles, de la région, font leurs commandes à la pépinière Ledermann-Mutschler à Krautergersheim (67880). Ils produisent de très beaux arbres, comme tu peux le voir ci-dessus et en plus, ils font des réductions de 30 % pour les associations. Ce qui fait 11,70 € pour un scion de 1 an sur maxma.

      Cordialement

      Serge

  3. Bjr, joli verger et beaucoup d’espace car mon jardin fait 100m² et j’y ait planté 1 cerisier napoléon, 1 figuier vert, 1 abricotier, 1 nectarinier, 3 pêchers, 2 poiriers, 3 pommiers, 1 reine-claude, 1 mirabellier, 2 kiwis, 8 pieds de vigne et pour finir des framboises jaunes et rouges, groseille blanche, groseille maquereau vert et rouge, mûre jumbo et des fraises sur chassis et je peux vous dire que la récolte est très bonne car je n’utilise aucun produit chimique mais juste de la bouillie bordelaise pour mes pêchers sinon que du bio et j’ai des fruits de mai avec les fraises jusqu’en décembre avec mes kiwis, je peux vous dire que j’envie votre grand jardin
    et merci pour vos conseils, salutations .richard

    • Bonjour Richard,

      C’est vrai, j’ai beaucoup de chance, d’avoir un beau grand terrain derrière la maison. Mais avec un terrain de 100 m², on arrive a faire beaucoup de fruits également. Il faut choisir des haie fruitière, pour optimiser la place au maximum. (Espace de 2 m entre les rangées, et 0,70 m entre les arbres)

      Cordialement

      Serge

  4. bravo, j’ai appris beaucoup notamment sur les cerisiers et sur cette mouche destructrice. Avec mon père nous avons des mirabelliers, quetschiers et cerisiers. Je vais voir avec lui si il a put définir quel insecte avait ravagé le cerisier cette année. Par contre ce qui m’étonne c’est que vous n’utilisez pas de paillis exemple de feuilles mortes ou de brf qui apporte de l’azote, magnésium etc. dans la terre?

    • Bonsoir Simon,

      Si tu plantes des arbres fruitiers et que tu utilises un paillis de feuilles, d’herbe,…, alors tu as de forte chance d’attirer des mulots, qui vont s’attaquer aux racines. (Surtout pour des plantations en buttes, bien au sec) À moins de protéger les racines avec du grillage à lapin, alors je ne peux que le conseiller, pour la nutrition des arbres fruitiers et pour garder l’humidité en été, dans le sol.

      Cordialement

      Serge

  5. Bonjour,
    site très intéressant, merci.
    Une petite question… Tu conseilles à Richard de planter ses arbres en haies fruitière à 70cm sur le rang, pour ta part, tu espaces les cerisier sur PG Maxma de 3m… Certaines sources citent 5m… Je suis un néophyte qui vais investir un terrain vierge et je m’interroge. Qu’est-ce qui explique de telles différences ? Quelle est la distance minimale à laisser pour permettre aux cerisiers de s’épanouir en sachant qu’il s’agirait comme toi de basse-tiges ?

    Encore merci pour ce site !

    • Bonjour Damien,

      Pour planter les arbres en haies fruitière à 70cm sur le rang, c’est pour les poiriers et les pommiers avec porte-greffe faible, avec des arbres fruitiers colonnaires, on peut aller à 40 cm d’espacement. la distance minimale à laisser pour permettre aux cerisiers (sur Maxma) de s’épanouir en sachant qu’il s’agirait de basse-tige et bien de 5 m. Mais comme moi, en haie fruitière, on peut descendre à 3 m en sachant bien tailler, dans un bon sol.

      Cordialement

      Serge

  6. Bonjour,
    Je me pose une question concernant votre exploitation. Quel porte-greffe utilisez-vous pour vos cerisier ? En terrain stagnant comme le votre le Ste Lucie n’est pas recommandé. Le merisier l’est, mais il n’est pas du tout nanifiant. S’il faut mettre des filets sur les arbres, il vaut mieux avoir de petits arbres. Des porte-greffes comme Colt, Gisela 5, un des Maxma Delbard ou Tabel ?

    • Bonsoir Bruno,

      J’ai pris du Maxma, pour mes nouveaux cerisiers, pour pouvoir les couvrir avec un filet. Comme tu peux le voir, ils ont été plantés sur une butte, pour éviter d’avoir les pieds dans l’eau. J’avais du merisier avant, qui n’a pas supporté non plus, le terrain humide. Donc plus le porte-greffe est faible, plus c’est facile, pour mettre le filet de protection, mais moins il y aura de production.

      Serge

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *