Présentation

Partager via Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone

 Et voilà :

Je m’appelle Serge HAEHNEL  (Je suis originaire de Ratzwiller en Alsace). J’ai 50 ans et ma passion c’est l’arboriculture. Dans ma jeunesse, j’ai vécu dans une petite ferme, avec des arbres fruitiers tout autour du village. C’est d’ailleurs toujours un très bon souvenir, quand venait la saison des cerises, et que toute la bande de copains se réunissait comme les merles pour aller voler les meilleures cerises des autres.

 

haehnel serge - ma passion du verger - commune de rohrbach les bitche - 57410 - arboriculteur rohrbach-les-bitche

Cours de plantation à l’école pour le projet un arbre fruitier pour un élève

 .

.

Ma maison

Depuis que je suis marié, j’habite à Rohrbach-Les-Bitche dans le beau pays de Bitche en Moselle.  Voici notre maison située à la fin du village, dans un endroit calme et où il fait bon vivre.

.

IMGP3037

08.05.2013

.

pic002

Juillet 2003

.

illumination maison avec les lumières leds.

.

Rohrbach-lès-Bitche

Rohrbach-lès-Bitche est une petite ville située dans le département de la Moselle et la région Lorraine. Ses habitants sont appelés les Rohrbachois et les Rohrbachoises. La commune s’étend sur 13,3 km2  et compte 2218 habitants au 1er janvier 2012.

.

 
la commune de rohrbach les bitche- 57410 lorraine- Rohrbach-les-Bitche- .
Image1

Photo du 08.2000

..

Image5

 
.
.

 Entre ciel et terre

Un petit vol en ULM pendulaire DTA le matin sur les hauteurs de Rohrbach les Bitche au-dessus du brouillard matinal par Samuel MAHLER

.

.

.

Mon verger

J’ai eu la chance de pouvoir acquérir un terrain derrière ma maison pour y planter un verger en 1998. Avec une surface de 65 ares,  je ne peux pas me retenir d’agrandir ma collection d’arbres d’année en année. Pour l’instant, j’ai 145 arbres fruitiers et 20 arbustes petits fruits et vignes. Pas besoin de faire du sport pour être fatigué. 

.

Verger au printemps 2013

.

verger a rohrbach les bitche.

.

mon verger ma passion a la commune de rohrbach les bitche

.

.

Mon verger en vidéo :

Survol de mon verger qui, vu du ciel et avec le givre, dessinent les formes géométriques des mes arbres fruitiers.

.main-animee

A voir sur cette page : 

http://mapassionduverger.fr/mon-verger/une-petite-balade-dans-le-verger-givre/

.

.

.

.

 Mes plaisirs

 C’est devenu une grande passion de pouvoir planter, tailler, soigner, et récolter les fruits de son travail. J’aime travailler à l’extérieur, et surtout voir l’évolution de mon verger au fil des années. Croquants, parfumés, juteux ou fondants, les fruits du verger qui se gorgent doucement de soleil, sont un réel plaisir à déguster et à partager en famille ou entre amis.

 .les fruits du verger

 .

.

Mes passions

J’ai un faible pour les arbres palissés, que je veux développer dans les prochaines années. Mais par ailleurs, un bel arbre ayant déjà vécu est loin de me laisser indifférent, car chaque arbre à son histoire. Après une journée de travail à l’usine, j’apprécie le calme de mon verger.  J’aime également transmettre mon savoir-faire et mon enthousiasme pour l’arboriculture. Créer et tester des nouvelles choses me font énormément plaisir.

.

Panier de cueillette fruits Triangle pomme

Les récoltes

.

Alambic muller à hambach verger rohrbach les bitche

La distillation de mes fruits

 .
plus beau verger de lorraine, de france a la commune de rohrbach les bitche 57410

Les formes fruitières

.

Partager et transmettre.

.

Inventer et tester

.

Construire et créer.

.

Découvrir et apprécier.

.

mes passions, transformer et deguster.

Transformer et déguster

.

Le greffage

Greffer

.

taille

Tailler et former les fruitiers

.

Mon expérience et formations

J’ai suivi deux stages arboricoles et deux formations de distillation organisées par l’union départementale.http://udsah-moselle.com/?page_id=257 .Il est indispensable de faire des formations, car l’arboriculture est un sujet vaste, dont on doit absolument connaître les bases, avant de se lancer dans la plantation et être déçu du résultat. Grâce à toutes ces informations utiles, vous pouvez faire votre choix d’arbres, de la forme, des distances de plantation,….. Après il faut appliquer toutes ces techniques qui ont beaucoup évolué, en essayant, en observant et en consacrant beaucoup de temps pour se perfectionner. Les premières années sont déterminantes pour la forme de vos arbres fruitiers et pour leur assurer un développement harmonieux.

.

GABY

Premier stage en 2002 avec Gaby Potié, qui est également responsable de ma contamination à l’arboriculture.

.

.

formation arboricole

.Formation arboricole 2005/2006 à Rémering-lès-Puttelange avec Armand Lang.

.

formation de distillation

Deux journées de formation en 2012 sur la distillation moderne, premier et deuxième niveau à Hambach.
Avec une découverte et dégustation d’une soixantaine de sortes de schnaps.

 

 

 

  • Formation et Vacance au sud Tyrol

J’ai fait une formation en 2011 au sud Tyrol, dans la plus grande région de production de pommes d’Europe. C’est un beau coin à découvrir, ou nous avons passé de très bonnes vacances. (Voir dans galerie photos)

Le Tyrol du Sud passe pour le plus grand verger au monde et emploie 7,8 % de la population active locale. Sur quelque 18 500 hectares, le Tyrol du Sud produit près de 10 % des pommes cultivées dans l’Union Européenne, soit 2 % de la production mondiale.

.

formation arboricole au sud tyrol

Formation 2010 au Sud Tyrol

.

On y prête une attention particulière à la protection des cultures. Raison pour laquelle, depuis des décennies, les différents centres d’essais européens s’emploient avec eux à l’optimiser. C’est parce qu’ils produisent des appareils de protection des cultures au cœur de cette région agricole que nous avons pu bénéficier de ses avantages et atteindre ainsi un haut niveau d’innovation technique, notamment en ce qui concerne :

  • la qualité des produits finis, qui commence par des techniques d’application correctes et ciblées ;
  • les avantages économiques pour l’utilisateur grâce à des vaporisations à économie de produits, une grande vitesse de travail, des buses à économie d’eau, etc. ;
  • la protection de l’environnement, la meilleure possible, grâce à des vaporisations à faibles pertes et à dérive réduite, la protection de l’eau, etc. ;
  • la construction des appareils, compacte et légère, qui permet de les utiliser dans les espaces les plus étroits ;
  • l’harmonie de la cohabitation de l’agriculture et du tourisme ;
  • la protection biologique des cultures.

.

gga-suedtiroler-apfel-deu.

.

.

Troisième formation de distillation

Tout d’abord, bravo pour cette formation de distillation, la meilleure des 3 formations, que j’ai faite à Hambach.  Je crois que toutes les personnes présentes à cette formation étaient demandeur d’informations pour améliorer leur connaissances dans l’art de la distillation (A refaire, car il reste beaucoup à apprendre, car comme d’habitude, Daniel Haesinger, un super formateur qui à réponse à tout, dans une ambiance presque familiale)

Je suis heureux d’avoir enfin rencontré personnellement Daniel Haesinger, que j’estime beaucoup pour son travail accompli et sa passion, pour la distillation. C’est en grande partie, grâce à lui et ses formations, que cette activité s’est considérablement développée et modernisée, dans nos régions. Daniel Haesinger est la preuve, que l’Alsace et la Lorraine peuvent travailler ensemble et faire de belles choses. C’est qu’en formant les nouvelles générations, que ce savoir de notre terroir, va se transmettre et perdurer. Je sais bien, combien de temps et de travail, demande une telle passion, mais si on aime, on ne compte plus. Il peut être très fier du résultat, car en voyant beaucoup de jeunes, qui veulent suivre ces formations à la distillation.

.

formation de distillation

Formation de distillation (30.01.2016)

.

IMG_1823.

Formation de distillation avec daniel haesinger

Rencontre avec Daniel Haesinger

.

IMG_1831.

dégustation des eau-de-vie de daniel haesinger à la formation de distillation à hambach.

Dégustation des eau-de-vie de Daniel Haesinger.

.

M. Daniel Haesinger, formateur de distillation.

M. Daniel Haesinger, formateur de distillation.

.

.

.

 

Partager via Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone
24 commentaires

24 réflexions au sujet de « Présentation »

  1. Bonjour,

    C’est tout un art ce que vous faites. Et c’est bien présenté, bravo.
    J’ai un petit verger, mais avec le temps que je passe dans mon potager, j’ai à peine le temps pour tous les arbres fruitiers. Par exemple, je n’ai pas taillé mes actinidia depuis plusieurs années, fautes de temps, et maintenant ils font plus de 10m de haut.
    En tout cas je suis ravie de visiter votre blog.

    Jenny Gloster

  2. Nous partageons la meme passion je fais parti de la shlc et du verger conservatoire de mont pres chambord j aimerai rentrer en contact avec vous

  3. Bonjour, merci pour votre blog et ses conseils.
    Quand est il de votre profession ? Vivez vous de votre verger ? Pensez vous que c’est faisable ?
    Corxialement.

    • Bonsoir Rudy,

      Je travaille par poste dans une usine de tôlerie, ce qui me permet d’avoir des demi-journées, pour mes autres travaux. Mon verger, c’est mon hobby et ma passion, c’est manger des bons fruits sains, sous toutes les formes possibles et toute l’année. C’est pour cela, que les arboriculteurs professionnels, qui peuvent encore survivre, sont ceux qui font de la transformation des fruits et de la vente directe. Comme tous les autres produits agricoles, s’il y a une bonne année, le producteur n’est pas payé pour sont travail et ne peux plus en vivre.

      Cordialement

      Serge

  4. Super site.
    Super intéressant.
    Nous sommes un peu voisins, nous habitons en Meuse mais mon épouse est originaire de Petit Réderching. Nous venons de replanter un verger, de nous créer un petit jardin et de reprendre ce que nous appelons chez nous une chenevière. (Un petit champ dans lequel nous plantons nos pommes de terre)
    Encore bravo.

  5. Bonjour Serge,
    Grâce à vos conseils pratiques très faciles à suivre, nous venons de réaliser nos « premières arcures » sur de jeunes arbres fruitiers : poirier de conférence, pommiers petite tige, quetschier d’Alsace, mirabelliers de Nancy (nous sommes dans les Vosges). Nous avons pris beaucoup de plaisir à effectuer ce travail et sommes impatients de voir l’évolution de nos « petits » parmi nos autres fruitiers de plein vent.
    Merci à vous et bravo pour votre blog (que j’ai mis en favori !)

  6. Bonjour,
    Superbe jardin,
    Le mien n’est pas aussi beau…..
    Je suis à la recherche d’un pommier d’Estre en palmette 4 branches et j’ai beaucoup de mal à en trouver. Peut être avez vous une adressse ?
    Merci de votre réponse.
    Cordialement

    • Bonjour Magali,

      Tu auras du mal à trouvé un pommier d’Estre en palmette 4 branches, car elle n’est pas assez demandé. La pomme de l’Estre est une variété ancienne (1750) de pomme originaire du Limousin et d’Auvergne. Elle a un long pouvoir de conservation.

      Elle a pour synonymes : Reinette de Brive, Sainte-Germaine, de Saint Germain, Lombard, Lettre, de Comte, Reinette à Cul Noir, Pomme du Limousin. (Tu peux peut-être trouver sous un synonyme)

      Si non, tu peux acheter un scion et le former toi-même, ce n’est pas difficile.

      Cordialement

      Serge

  7. Bonjour Monsieur,
    Je suis admirative de votre verger et j’ai découvert votre site en cherchant des renseignements sur la fabrication du jus de raisin.
    J’ai été (oui) émue par la taille de la vigne qui m’a été présentée par un ami. J’ai planté mi avril une trentaine de plants de vigne Chasselas doré que j’ai trouvé sur le bon coin car je débute. J’aimerais savoir ce que vous pensez de la taille en cordon de Royat par rapport à la taille Guyot et quelle pratique de taille je devrais adopter selon vous pour former ma vigne dans les trois années à venir pour espérer récolter du raisin et en faire du jus de raisin plus tard.
    D’autre part je vois que vous avez un fouloir , un pressoir et qu’ensuite vous pasteurisez. Je voudrais savoir si cela est pour vous la meilleure manière pour produire le jus de raisin le meilleur pour la santé. Selon vous un extracteur à jus qui permet de produire en une seule opération le jus de raisin seul et déjà chaud est valable ou non.Je vous demande d’être indulgente avec moi pour mes questions car je débute seulement et j’ai peu de connaissance mais seulement le désir de m’améliorer et d’apprendre.J’habite dans les Deux -Sèvres et ma terre est plutôt argilo-silicieuse. Quelle variété devrais -je planter selon vous , les variétés donnant du raisin rouge sont elles préférables?

    Merci d’avance de vos futures réponses et bravo pour votre art!

    Maryline

    • Bonjour Maryline,

      Je taille toujours mes vignes début janvier, avant la montée de la sève. Cette taille de formation est très importante pour renforcer le pied de vigne. Les trois premières années, je reviens en arrière, en laissant que 3 yeux en plus, sur un sarment de l’année. C’est ainsi qu’on obtient un pied plus robuste et productif. Après on peut commencer à former le cordon.
      Je peux te conseiller le cordon de royat, que j’utilise pour mon raisin, car c’est une taille très simple.

      Pour avoir un pur jus de raisin, le seul moyen, c’est le pressurage ou la centrifugeuse, c’est comme pour le jus de pomme. Tu peux faire un très bon jus de raisin qu’avec du raisin blanc, mais si tu mélanges différentes variétés, plus ton jus pourra avoir d’autres saveurs. (Blanc rouge et rosé) Mais il ne faut planter, que du raisin de table résistant aux maladies.
      Cordialement

      Serge

  8. Bonjour Serge,

    Votre site m’a énormément apporté.
    Après des années ‘pifométriques’ à ‘louper’ 75% de greffes….je crois que je tiens le bon bout.
    L’an dernier, avant de vous croiser, j’avais greffer un prunier sauvage, de 4 cms de diamètre, en fentes, croisées à 90°. Greffons prélevés en février, et conservés dans la terre au nord de la maison.
    Les 4 greffons avaient repris…..à mon grand étonnement!
    Autant de réussite m’amenait à la conclusion : la technique n’est pas essentielle….mais la période doit…….et je tombe sur votre site.

    Les fondamentaux : ‘Le bon moment pour les greffons’ et vos photos.

    Cette année, application : prélèvement des greffons le jour mème.
    2 branches de prunier de 5 cms, 2x2greffons en fente : bingo!
    2 petits pruniers issus de noyaux, 1cm : bingo! Anglaise compliquée.
    1 pommier, sur des branches de 1cm, 4 greffons de pommiers + 1 de poirier : bingo!!! Anglaise compliquée.

    Sur 11 greffons : les 11 ont démarré! Incroyable.

    Donc, pour les novices : ne désespérez pas, regardez bien les photos pour décider du bon moment.

    Chaque région, chaque arbre, a une montée en sève particulière. Regardez vos bourgeons, ils vous indiqueront clairement le bon moment.

    Bonne chance,

    Marc

    • Bonjour Marc,

      Tu as tous compris, il suffit de greffer proprement et au bon moment, pour bien réussir le greffage. (C’est plus simple que de garder des greffons pendant quelques mois).

      Bonne continuation

      Cordialement

      Serge

    • Bonjour,

      Normalement, une densité moyenne adaptée pour les plantations de vignes en France est de 4 000 ceps par hectare (ha). Les engins de labour c’est ce qui va limiter les largeurs de l’inter-rang, les variations peuvent aller d’ 1,5 mètre à 4 mètres. Plantation de ceps tous les mètres.*

      Chez moi, j’ai espacé les ceps de 1,5 mètre, car j’ai assez de place et j’ai mis un poteau tous les 3 m, mais on peut aller jusqu’à 5 m avec des bons fils.

      Cordialement

      Serge

  9. bonsoir,
    Je suis d’Alençon dans l’orne (61) – Ma mère est native d’Enchemberg – (le monde est petit…
    je souhaitais savoir si vous faites de la liqueur avec du waldmeister (la fleur des bois) ma grand mère en faisait.
    je vous remercie pour votre réponse
    cordialement
    nathalie

  10. Bonjour serge,

    Je m’appelle alexis, je suis toulousain, et avec un collègue, nous venons de récupérer une parcelle vierge de 3000 m2 à proximité de la ville.
    Souhaitant fortement y développer un forêt jardin en permaculture et travailler en partenariat avec les écoles, nous souhaiterions nous former à l’art délicat de la greffe…
    Faites-vous des stages?..
    Connaissez-vous des formateurs?..
    Au plaisir de vous contacter
    Merci bien

    • Bonjour Alexis,

      Chez nous en Lorraine et en Alsace, il y a des stages d’arboriculture tous les ans. Mais cela va faire un peu loin pour vous, pour assister aux 8 samedis matin de formation. Il faut voir pour trouver quelqu’un près de chez vous, je pense. Bonne chance pour votre projet.

      Cordialement

      Serge

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *