– Mon parcours

Partager via Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone

Présentation

Je suis entré dans le  syndicat des arboriculteurs local en 1998. Par la suite, je suis allé dans le comité, car  je voulais m’investir davantage dans cette association. J’ai commencé la relance pour la plantation d’arbres fruitiers.

 

  • En 2003

J’ai soutenu et réalisé une plantation d’arbres fruitiers haute-tige, financée par le SYCOPARC (parc régional des Vosges du nord).  Ce projet fût lancé par Mme Obringer, enseignante à l’école élémentaire de Rohrbach-Les-Bitche.

Les objectifs étaient de faire découvrir et comprendre l’importance du verger familial, à une classe de CP et à leurs parents, en offrant un arbre haute-tige à chaque élève. C’est donc en fin d’hiver 2003 qu’on a réalisé cette plantation près de l’école sous la neige.

.

 11-2004

 

 

Dans la classe  de Mme Obringer, il y avait 5 élèves  qui étaient en location ou qui n’avaient pas de place chez eux pour planter un grand arbre fruitier. Ils les ont alors planté près de l’école et marqué avec leur nom sur le tuteur.  Ce fut un grand succès auprès des enfants, qui ont alerté la maîtresse dès qu’ils avaient des problèmes sur leurs arbres. (Pucerons, maladies,..)  Je leur ai également fait visiter mon verger familial, expliqué un peu les nouvelles méthodes de conduite et fait goûter quelques produits de mon verger.

.

11-2004-2

 

 

  • En 2004

Ce projet avait obtenu un grand succès chez les élèves, mais aussi chez les parents qui commencent aussi à s’intéresser à l’arboriculture. C’est grâce à cette action pédagogique réussie que j’ai eu l’idée de faire des demandes de subventions auprès de la commune et du conseil général de la Moselle  pour  renouveler une plantation. Mon projet « Un arbre pour un élève » fut accepté, de suite lancé et financé pour 4 ans. J’ai donc fait les choses en grand (comme d’habitude dirait ma femme). Organisation  pour la commande des 136 arbres fruitiers selon le choix de chaque élève, préparation d’une formation, création d’un verger école, démonstration de plantation et distribution des arbres.

J’ai fait une lettre aux parents pour  leur expliquer :

En ce moment-même, le remembrement est en cours de réalisation à Rohrbach-Les-Bitche, cela veut dire que beaucoup d’arbres fruitiers vont disparaître autour de la commune pour laisser la place aux grandes cultures. C’est pour cela que nous allons reconduire ce projet, en offrant un arbre fruitier à chaque élève de l’école élémentaire de Rohrbach-Les-Bitche.

Le projet : « un arbre fruitier pour un élève », est  financé par le Conseil Général de la Moselle et la commune de Rohrbach-les Bitche.

Pas, pour un arbre haute-tige, mais pour un scion de 1 an ou une quenouille, pour les raisons suivantes :

–  Une production fruitière plus rapide.

–  Ils prennent moins de place que les hautes-tiges (pour les lotissements).

–  Ils deviennent moins haut, donc moins de risque de tomber de l’arbre.

–   La conduite est plus facile.

–  Moins cher.

Le syndicat des arboriculteurs de Rohrbach-Les-Bitche avec l’aide des  enseignants, de la commune, et de l’Union Départementale des Syndicats Arboricoles va tout mettre en œuvre pour soutenir ce projet :

–  Démonstration de plantation, de taille avec les élèves et leurs parents.

–  Organisation de visites d’un verger familial et de l’atelier de jus de pomme.

–  Suivi des arbres avec la taille annuelle.

–  Possibilité de suivre la formation arboricole de l’Union Départementale.

Nous laissons aux élèves, aux parents le libre choix de la variété qu’ils aimeraient planter, selon leur goût et leur préférence. (Dans ma liste de variétés moins sensibles aux maladies)

Par la suite, nous envisageons de continuer ce projet, en offrant chaque année un arbre fruitier, aux élèves de CP et ainsi, faire découvrir aux enfants tous les plaisirs du verger familial dès leur plus jeune âge.

 

  • Et Voilà

Aussitôt dit, aussitôt fait, c’est alors le samedi 13 novembre 2004, qu’on avait organisé cette journée de formation et de plantation:

Le matin formation sur l’arboriculture:

– Présentation et explication du verger familial.

.

formation

 

 pic005

 

Présentation de quelques variétés de nos vergers.

 pic008

Présentation des maladies et des ravageurs.

pic003

Démonstration et résultat de chaque méthode de greffage.

pic002

-L’après-midi, démonstration de plantation de 15 arbres fruitiers dans le nouveau verger école.   J’ai trouvé un emplacement idéal à côté de l’école, qui va être une vitrine pédagogique de l’arboriculture.

.

pic021

Démonstration par le président de l’union Départementale, M. Albert Meyer

.

pic017

Mon ami moniteur Armand Lang en action.

.

pic024

Plantation d’un pommier.

.

Après la plantation, et une dégustation de jus de pomme chaud, c’est la distribution de chaque arbre spécialement commandé.

 

pic013

Chacun son arbres

 

 

C’est avec l’aide des enseignantes, Mme Obringer, Mme Hertrich et Mme Beudart que ce projet a pu continuer jusqu’à aujourd’hui. En formant les élèves à la théorie de base de l’arboriculture tout au long de l’année. J’étais toujours étonné de voir les enfants aussi intéressés et surpris par leurs connaissances, lors des actions de pratique dans le verger école.

 

pic002

Mme Obringer.

 

 

–  Plantation dans le verger école au mois de novembre:

 

 

formation arboricole pour les élèves

Plantation 2005

 

 

formation pour les élèves à l'arboriculture

Plantation 2005

 

plantation à l'école avec les élèves de rohrbach les bitche

Plantation 2006

 

formation de plantation fruitier à l'école

Plantation 2006

.

verger école à rohrbach les bitche

Plantation 2007

un arbre pour un élève à rohrbach les bitche

2007

 

-Remise des arbres et photos souvenir.

formation des enfants à l'arboriculture

2006

Plantation un arbre fruitier pour un élève

2007

plantation d'arbre fruitier à l'école

2008

 

Travaux pratiques et formations au printemps dans le verger école, pour voir l’évolution de l’arbre et apprendre à l’entretenir.

Formation des élève à l'arboriculture

Mettre une bande de glue contre les fourmis, qui protège et favorise les pucerons.

pic000

Reconnaissance et dégâts d’une cheimatobie sur pommier.

 

pic002

Résultat suite à une invasion de pucerons sur une feuille.

 

pic005

Biner et arracher les mauvaises herbes pour donner toutes leurs chances aux jeunes arbres de bien pousser sans concurrence.

initiation des élèves à l arboriculture

Planter des capucines pour attirer les pucerons et les éloigner des arbres.

entretien des arbres fruitiers par les élèves au verger école

Montrer les premières fleurs, les premiers fruits et comment enlever le surplus pour avoir des beaux fruits.

 

 

 

Des petits arboriculteurs soucieux de l’environnement…

 

Durant la période de reproduction et de nidification de nombreuses espèces d’oiseaux sont susceptibles de réduire fortement les populations d’insectes ravageurs de nos vergers pour trouver les sources de protéines et d’énergie nécessaires à l’élevage des oisillons. Ainsi, le temps d’une matinée, l’école Louis Pasteur de Rohrbach-les-Bitche s’est transformée en atelier de fabrication de nichoirs avec la classe de Mme Isabelle Hertrich. Avec l’aide de M. Denis Jung de la menuiserie locale, de M. Philippe Hertrich et de M. Serge Haehnel, membre du syndicat des arboriculteurs, les enfants du CP ont poncé, percer, encollé et assemblé avec brio les différentes pièces de leur ouvrage. Chacun est sorti fier de l’atelier avec son propre nichoir et bien déterminé à attirer les mésanges dans son verger.  C’est maintenant avec l’aide de leurs parents qu’ils vont les mettre en peinture et trouver l’emplacement idéal. Les enfants et leur maîtresse vont faire un bilan au printemps, sur le nombre de nichoirs occupés. Des mangeoires sont également à l’étude pour la classe de CE1, vu l’intéressement des enfants au bricolage. Nous voulons remercier toute l’équipe ainsi que la menuiserie Jung pour cette très belle réalisation qui a permis de sensibiliser les enfants, que si on aide la nature, elle nous rendra service à son tour pour protéger nos vergers et nos potagers.

 

Matinée assemblage nichoir avec les élèves - comment sensibiliser les élèves au verger

 

 

Visite à l’atelier de jus de l’équipe pressurage pour une démonstration.

 

Visite des élèves atelier de jus de pomme

Pesage des pommes

découverte atelier de jus par les élèves

Broyage et pressurage des pommes

Arbofruit08.10.09086

Stérilisation et mise en bouteille

Arbofruit08.10.09102

Dégustation de jus de pomme  » nouveau ».

Arbofruit08.10.09103

Photo souvenir octobre 2009

  • Bilan de cette action

Ce projet qui continue toujours, a été un nouvel élan pour l’arboriculture dans notre village.  C’est en formant des petits arboriculteurs, qu’on pourra pérenniser nos arbres fruitiers autour du village. D’autres associations ont également repris cette idée, qui devrait se généraliser au plan national pour faire replanter et entretenir nos vergers familiaux.  J’ai fait un petit geste de plus en mettant cette page sur internet pour sensibiliser les écoles, enseignants, les associations arboricoles, les parents,…, sur l’utilité de cette action.  Car de nos jours, les enfants sont habitués à trouver tous les fruits  et toute l’année dans les grandes surfaces.  A tel point qu’ils ne savent même plus que les fruits poussent sur les arbres et sont obligés d’aller au salon de l’agriculture pour le découvrir.  (Comme les vaches qui donnent du lait et les poules, des œufs)

 

En faisant un bilan, tout le monde a pu constater les points positifs :

– Augmentation des commandes d’arbres fruitiers

 commande arbres fruitiers en automne

 

http://mapassionduverger.fr/wp-content/uploads/2013/03/Vente-darbres-par-année1.pdf

Vente d’arbres par année

 – Augmentation de 65% du nombre de membres au syndicat en 5 ans.

– Baisse de la moyenne d’âge  dans l’association suite à l’inscription de parents d’élèves.

– Création d’un verger collectif et de nombreux petits vergers familiaux.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Verger collectif

 

 

  •  En 2007

Plein de motivation et de volonté, j’ai accepté le poste de président qui m’a offert beaucoup de travail en plus:

– La réorganisation du fonctionnement de l’atelier de jus.

-Mise en place et formation d’une nouvelle équipe plus jeune et dynamique.

– Création d’une base de données, pour la gestion complète de l’atelier de jus

– Organisation des activités de l’association et …….

Syndicat 1

 

  •  En 2008

Pour poursuivre le travail des anciens de l’association, j’ai commencé à finaliser mon nouveau projet, pour la mise aux normes et modernisation de l’atelier de jus.

Il prévoit le remplacement des machines et réfection complète de l’atelier. Il a été construit en 1959 par les arboriculteurs de Rohrbach. Ensuite a été créée une Cuma avec tous les villages aux alentours, afin de pouvoir faire des demandes de subventions pour l’achat des machines de l’atelier en 1960.

En 1993, la Cuma fut dissoute et le syndicat des arboriculteurs de Rohrbach-les-Bitche a pris la relève.

Fabrication du  jus de pommes, pour favoriser la plantation et la préservation du paysage du pays de Bitche avec ses ceintures vertes autour de nos villages, fut un de nos objectifs.

Dans un souci de mise aux normes européennes, nous devons changer notre pressoir à pommes qui a servi pendant 47 ans. Aussi en associant l’ensemble des syndicats arboricoles de la communauté des communes de Rohrbach, voire de tout le Pays de Bitche, il nous faut des machines plus performantes pour une capacité de 50000 à 60000 litres/années. Cette nouvelle presse à bande, nous permettra en plus du jus de pommes, poires, coings, de faire du jus de quetsches, mirabelles, et cerises, et ainsi pérenniser notre activité et de valoriser tous les fruits de nos vergers.

En proposant beaucoup de nouveautés, comme du jus clair de très bonne qualité, le jus en « bag in box » de 5L,  que l’atelier de Rohrbach va  augmenter sa production d’année en année.

Cet atelier est régulièrement visité par les écoles de Rohrbach, mais pourrait accueillir les classes des autres villages.

 

 pic006

 

 

  •  En 2009

.  Après 1 an de démarches,  de devis, de renseignements, j’ai enfin pu terminer le dossier de demande de subvention avec l’aide de la communauté des communes.

Grâce à l’intervention et du soutien de M. Jean SEITLINGER, membre honoraire du parlement et M Michaël WEBER, maire de Woelfling lès Sarreguemines  et Conseiller Régional de Lorraine mon dossier a été accepté. Ce fut pour moi un grand bonheur et fierté d’avoir réussi à trouver le financement pour les travaux. C’est un des seuls projets, de cette grandeur jamais réalisé par une association arboricole en Moselle.

Encore un peu plus motivés, nous avons de suite commencé les travaux en organisant plusieurs équipes pour se partager les tâches. Avec une équipe motivée, qui a toujours répondu présente, nous avons tout refait avant la nouvelle campagne 2009.   Carrelages, lambris, WC, crépis, peintures, portes et fenêtres, plomberie,…., devaient être terminés avant l’arrivée des nouvelles machines.

 

pic019

IMG_3545

 

IMG_3546

 

démontage presse à jus

 

mise au norme atelier de jus rohrbach les bitche

.

.

 

  •  Et voici le résultat:   Avant / après

flèche

 

pic006

Avant

1

Après

flèche

pic007

Avant

2

Après

flèche

pic008

Avant

3

Après

flèche

pic006v2

Avant

4

Après

flèche

pic002

Avant

5

Après

flèche

 

15

Avant

6

Après

flèche

pic004v2

Avant

7

Après

flèche

 

pic005

Avant

8

Après

flèche

9

Après

flèche

pic001

Avant

10

Après

flèche

ancienne presse pour jus de pomme - mise aux normes atelier de jus - atelier de jus ancien- vielle presse à jus à vendre-

Avant

Presse à bande Voran pour jus de pomme - atelier jus de pomme artisanal- association jus de pomme- jus de pomme trouble- jus de pomme filtré

Après

flèche

remplisseuse jus de pomme en bouteille - pasteurisateur gaz pour jus de pomme- atelier de jus de pomme -jus de pomme artisanal

Après

13

flèche

 

jus en bag in box - remplisseuse pour bag in box - remplisseuse pour bac in box jus de pomme - remplisseuse technibag

Après

 

wp5153c3ba_06

Après

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Après

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous  sommes très fiers du résultat de cette action et de la beauté de notre atelier de jus qui est devenu un des plus beaux de la région. Depuis septembre 2009, il est en fonction, pour continuer à sauvegarder nos vergers et pérenniser ce beau patrimoine de nos campagnes. Un atelier des plus modernes, qui ne demande qu’à tourner pour continuer sa modernisation et sa complète automatisation.

 

  • En avril 2010

Pour des raisons personnelles, j’ai donné ma démission du comité et comme président. Durant les quelques années  de bénévolat, j’ai réalisé beaucoup de choses, mais j’y ai consacré tout mon temps libre et sacrifié quelques semaines de vacances avec ma famille.

Maintenant, je peux à nouveau  me consacrer à ma famille et à mes passions. Comme tout le monde le sait, il n’y a jamais  de remerciement pour le travail accompli, mais plutôt des critiques de ceux qu’on ne voit jamais. C’est une grande satisfaction pour moi de voir tous les travaux qui ont été réalisés en si peu de temps. Ce fut une très bonne expérience, qui m’a certes coûté des nuits de sommeil, avec des défis très complexes à réaliser,  à résoudre beaucoup de problèmes,  apprendre beaucoup de choses et avoir de nouvelles connaissances.

 

 Encore merci à tous ceux qui m’ont aidé et soutenu dans ces projets.

Je veux terminer cette page de ma vie avec ce petit  mot, du Maire de l’époque, M. Jean SEITLINGER, que j’ai retrouvé dans le livre lors du congrès en 1987  à Rohrbach-les-Bitche :

 

Seilinger

.

Pomme d argent rohrbach les bitche

Pomme argent en 2017.

.

.

 

La tonte de mon verger

La tonte de mon verger en floraison avec un Toro Groundmaster 325D relooké, avec 1,85 m de coupe. Petit aperçu des espaliers et de palmettes 2D et 3D en construction, avec des formes uniques au monde. Malgré la pluie, Roman Schmitt à réalisé une très belle vidéo de mon verger. D’autres belles vidéos dans notre région, réaliser par cet étudiant à voir  https://www.youtube.com/channel/UCcBOb_U_lADRr81uhvFLnwQ

.

(Mettre le son,  en plein écran  et  en HD à 1080 p)

.

.

 .

.

Survol de mon verger  avec le givre

Détails sur cette page :  http://mapassionduverger.fr/mon-verger/une-petite-balade-dans-le-verger-givre/

(Mettre le son,  en plein écran  et  en HD à 1080 p)

.

.

 

Partager via Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone
7 commentaires

7 réflexions au sujet de « – Mon parcours »

  1. Cher Serge,
    Très admirative de votre travail plus que parfait… j’attends de vous (la tâche n’est pas humble) que vous fassiez aussi bien que cet américain SAM VAN AKEN de SYRACUSE qui fait parler de lui à travers le monde grâce à un fruitier greffé de 40 fruits à noyaux… vous sentez-vous capable de relever le défi ? moi, je vous vois très, très bien… c’est joli, c’est expérimental et peut-être l’avenir….
    amitiés

    • Bonsoir Françoise,
      Merci pour ton message et ton encouragement à poursuivre dans cette direction. Cela n’a rien d’exceptionnel, car j’ai déjà réalisé une centaine de greffes sur un seul arbre, mais en mettant que quelques variétés. Il suffit de prendre une centaine de variétés et de les greffer, mais pour moi, je ne vois pas d’interret particulier pour le faire. C’est bien pour des personnes qui n’ont pas beaucoup de place, qui veulent avoir plusieurs variétés sur le même arbre et ainsi récolter des fruits du mois de juillet au mois de décembre. Mon ami Armand Lang, a greffé un pommier avec 70 variétés de pomme et c’est super en automne, avec tous ces fruits de différentes couleurs.
      Mon projet est un peu plus important, c’est de faire un record du monde, avec le plus de formes fruitières dans un verger familial. J’ai également trois autres projets que je suis entrain de réaliser cet été et que je vais mettre sur le site dès que les récoltes sont terminées.
      Bien cordialement.
      Serge

  2. bonjour Serge,
    mon côté féminin s’est laissé extasier par la beauté de cet arbre aux 40 greffes, en fleurs, mais je reste et demeure une de vos disciples; je n’ai jamais vu nul part travail plus varié et plus soigné…d’ailleurs, mon fils (herbeuville meuse) a quelques fruitiers très anciens dont un prunier qui l’intrigue car jamais vu, et il me demandait si vous accepteriez (moyennant finances bien sûr)d’en faire une ou plusieurs greffes avant que ce petit arbre soit complètement éteint…
    j’ai hâte de découvrir ce que vous avez mijoté durant cette saison…
    amicalement

  3. Bonjour
    Un petit mot de l’île Maurice où je prends connaissance combien tardivement vôtre belle aventure.
    Récemment à la retraite, je m’occupe avec passion de la mise en plantation d’une petite surface et vos conseils me sont fune précieuses aide.
    Bien cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *